إدارة الموقع
Après la publication de la décision au JO

Dissolution de l’APN: les législatives auront-elles lieu en juin ou en septembre?

Echoroukonline
  • 267
  • 0
Dissolution de l’APN: les législatives auront-elles lieu en juin ou en septembre?
Archives
L'Assemblée populaire nationale

Avec l’entrée en vigueur du décret présidentiel portant dissolution de l’Assemblée populaire nationale (APN) ce lundi 1er mars 202, place a la préparation des élections législatives anticipées qui devront avoir lieu dans 3 ou 6 mois conformément aux dispositions de la Constitution.

«Vu la Constitution, notamment ses articles 91-7° et 151; après consultation du président du Conseil de la Nation, du président de l’Assemblée populaire nationale, du président du Conseil constitutionnel et du Premier ministre, l’Assemblée populaire nationale est dissoute a compter du 17 Rajab 1442 correspondant au 1er mars 2021», peut-on lire dans le dernier numéro du Journal Officiel.

L’article 151 de la Constitution stipule:«Le président du Conseil de la Nation, le président de l’Assemblée populaire nationale, le président de la Cour constitutionnelle et le Premier ministre ou le Chef du Gouvernement, selon le cas, consultés, le président de la République peut décider de la dissolution de l’Assemblée populaire nationale ou d’élections législatives anticipées».

«Dans les deux cas, les élections législatives ont lieu dans un délai maximal de trois (3) mois. Dans le cas où ces élections ne peuvent être organisées dans les délais prévus en raison d’une impossibilité quelconque, ce délai peut être prorogé d’une durée maximale de trois (3) mois après avis de la Cour constitutionnelle», selon le même article.

Conformément a cet article, les élections législatives devraient avoir lieu en juin prochain ou en en septembre en cas de prorogation de ce délai.

Les députés attendent la parution d’un décret pour rentrer chez eux

Les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) continuent d’exercer leurs fonctions en attendant la publication d’un décret présidentiel portant la dissolution de la chambre basse du parlement dans le Journal officiel et son entrée en vigueur.

«Après l’annonce politique de la dissolution de l’APN il y a dix (10) jours, accompagnée de la signature du décret présidentiel voici huit (8) jours, ce dernier n’est toujours pas paru au Journal officiel a l’heure où j’écris ces lignes», a écrit le président du groupe parlementaire FJD, Lakhdar Benkhellaf sur son compte Facebook.

«Du coup, nous continuons a travailler dans nos bureaux notamment sur les préoccupations des citoyens et leur suivi de la part des autorités concernées jusqu’a la publication de la décision», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, Lakhdar Benkhellaf a posté une photo de lui prise dans son bureau ce dimanche 28 février 2021.

Le 18 février dernier, le chef de l’Etat Abdelmadjid Tebboune a annoncé la dissolution de l’APN et l’organisation des élections  législatives anticipées sans pour autant fixer une date.

«J’ai décidé de dissoudre l’Assemblée populaire nationale et de procéder directement a des élections où l’argent -sale ou pas- n’aura guère de place. Des élections qui ouvriront leurs portes aux jeunes», a déclaré Abdelmadjid Tebboune dans son discours diffusé par la Télévision algérienne.

.Abderrezak. B. / Traduit par: Moussa. K

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!