-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Importation du médicament : Le P-DG de Saidal tire la sonnette d'alarme

الشروق أونلاين
  • 3605
  • 0
Importation du médicament : Le P-DG de Saidal tire la sonnette d'alarme
Le président directeur général du groupe Saidal, Ali Aoun

Le président directeur général du groupe Saidal, Ali Aoun, a appelé, hier, le gouvernement à intervenir rapidement pour mettre fin à l'activité qualifiée d”offensive sauvage”que mènent plus de 123 importateurs et quelques laboratoires internationaux pour briser l'industrie pharmaceutique en Algérie, ajoutant que certains laboratoires ne respectent pas les règles de la concurrence ni la loi algérienne. Une situation qui met en péril la vie de millions de malades mais qui n’a pas pour autant fait réagir les autorités chargées de faire respecter la loi. Ali Aoun a affirmé, à l’occasion de son passage au forum de la Radio Chaîne III, que le groupe Saidal n’a jamais demandé au gouvernement d’appliquer des mesures de protectionnisme à l’encontre des exportateurs de médicaments, mais il espère toutefois que la loi sera appliquée à tous les opérateurs dans un cadre de respect des règles de la concurrence loyale. Cette seule condition suffira pour permettre au Groupe de poursuivre sa croissance annuelle qui est de l’ordre de 10%, un taux qu’envierait le plus grand laboratoire pharmaceutique dans le monde. Le président directeur général du groupe Saidal, a expliqué que l’échec des projets d’investissements dans le secteur du médicament en Algérie est dû à l’annulation de la décision obligeant les exportateurs à passer, après deux ans, à la fabrication du médicament. Cette décision qui est, par ailleurs, contradictoire avec la volonté affichée du gouvernement de privatiser et d’ouvrir le capital ces industries pharmaceutiques, puisque personne au monde ne pourrait s’aventurer à réaliser une unité de fabrication dans un marché ouvert à 100% à l’exportation. Ali Aoun a indiqué qu’il était insensé pour l’administration de la pharmacie centrale de prétexter le fait qu’elle soit liée par un contrat à un laboratoire étranger jusqu’à la fin de l’année en cours, afin de ne pas se procurer des médicaments, comme l’insuline, produits par Saidal malgré leur qualité qui n’a rien à envier à celle du laboratoire français qui monopolise le marché algérien depuis plus de quarante ans. Saidal ne fournit que cinq mille flacons contre 135 mille pour le concurrent étranger, bien que l’importation de l’insuline alourdisse la facture d’exportation.   Au sujet de la privatisation de Saidal, Aoun précise que le groupe est intéressé par l’ouverture du capital à un certain taux  à condition de trouver un partenaire de premier rang, qui  a une réputation mondiale, une technologie et un réseau international qui puisse bénéficier à l’exportation des produits de Saidal.Ali Aoun renouvellera son appel au gouvernement et aux autorités dans le secteur de la santé, à revoir la façon actuelle dont est enregistré le médicament en Algérie, déclarant que l’accord d’association avec l’union européenne profitera directement aux laboratoires européens car ils ont enregistré tous leurs produits en Algérie.  Le même accord ne profitera cependant pas aux intérêts des producteurs algériens d’autant qu’aucun laboratoire algérien ne dispose de la possibilité d’enregistrement des médicaments fabriqués localement auprès des autorités de santé européennes, en raison de la hausse des droits d’enregistrement qui atteint un million d’euros contre seulement cinquante mille dinars en Algérie. L’Algérie doit adopter le principe de réciprocité si elle veut protéger ses intérêts et ceux de ses malades.Ali Aoun insistera également sur la nécessité que l’Agence Nationale des médicaments soit indépendante d’une quelconque tutelle, le cas échéant, nous nous retrouverons face à une Pharmacie Centrale “bis”.  

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!