إدارة الموقع
Deux cas détectés

Institut Pasteur d’Algérie: une personne est guérie du variant britannique

Echoroukonline
  • 182
  • 0
Institut Pasteur d’Algérie: une personne est guérie du variant britannique
D.R
Variant britannique

Le directeur général de l’Institut Pasteur d’Algérie (IPA) Dr Fawzi Derrar a annoncé, samedi, que l’un des deux patients atteints du variant britannique du SARS-Cov-2 est guéri tandis qu’un autre est placé sous contrôle médical.

Dans une déclaration a la Télévision publique, le directeur de l’IPA a fait savoir que les personnes en contacts directs avec les deux cas détectés subissent des analyses, précisant que l’objectif des pouvoirs publics étant d’empêcher une éventuelle propagation de la nouvelle souche du Coronavirus.

A ce titre, Dr Derrar a exhorté les citoyens a «faire preuve de vigilance et a respecter les mesures de prévention contre cette épidémie».

Deux cas détectés

Force est de rappeler que deux cas du variant britannique du coronavirus (Covid-19) ont été détectés en Algérie, a annoncé, le 25 février, l’Institut Pasteur d’Algérie dans un communiqué.

«L’Institut Pasteur d’Algérie a détecté sur des PCR positives, datées du 19 février 2021, deux variants britanniques portant les mutations N501Y et D614G avec délétion des positions 69-79, qui sont des signatures génétiques de ce variant (Détecté pour la première fois le 20 septembre 2020 dans la ville de Kent en Grande Bretagne», a souligné l’Institut sur sa page Facebook.

Il a précisé que «ces deux souches mutantes ont été détectées chez un membre du personnel de santé de l’EHS de Psychiatrie de Chéraga (isolé actuellement) et chez un immigré venant de France pour l’enterrement de son père».

Selon l’Institut Pasteur, «des alertes ont eu lieu auparavant (notamment au CHU Beni Messous et récemment a l’EPH Zmirli) et dont les résultats de la recherche des quatre variants (de Grande Bretagne, d’Afrique du Sud, du Brésil et du Japon) ont été négatifs (souche classique)».

«Sur le plan épidémiologique, l’Algérie a enregistré ces dernières semaines une certaine stabilité du nombre de cas de contamination par le coronavirus Covid-19», a constaté l’Institut, qui a rappelé que «la grande attention portée aux mesures de distanciation sociale et le port de masque de protection dans le cadre du protocole sanitaire sont les meilleurs garants du maintien de la stabilité enregistrée actuellement».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!