الخميس 12 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 14 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 21:36
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
Echoroukonline

Le secrétaire général par intérim du Front de libération nationale (FLN), Ali Seddiki a refusé de reconnaître que sa formation politique soutienne un des cinq candidats en lice pour la présidentielle du 12 décembre.

«Nous dévoilerons le nom du candidat que nous soutiendrons en cas de second tour », a dit le Sg par intérim du FLN, affirmant que la base du parti exerce un forcing pour choisir un parmi les cinq candidats à la magistrature suprême.

Selon Seddiki, le parti s’attèle à présent à choisir un candidat parmi les cinq en course après que des voix s’étaient élevées pour que le parti ait un candidat.

Face à cette pression, a-t-il soutenu, le parti a fini par étudier un certain nombre de propositions qui vont dans le sens de servir et le pays et le parti, refusant en revanche de divulguer le nom du candidat qui aura le soutien du vieux parti.

«Nous annoncerons notre décision au moment propice. Pour nous, les candidats sont tous pareils», a-t-il fait savoir, non sans exclure que le choix se fera en cas de second tour.

«Peu importe si le candidat appartient à une autre formation, ce qui importe pour nous  c’est plutôt l’intérêt du FLN», a-t-il tranché, soutenant que « n’était l’instruction du parti de ne soutenir aucun des candidats en lice, nos dirigeants (membres de direction) auraient annoncé leur soutien aux cinq candidats, en l’occurrence Ali Benflis, Abdelaziz Belaid, Abdelkader Bengrina et le candidat indépendant Abdelmadjid Tebboune».

Asma Bahlouli / Traduit par: Moussa. K.

FLN Présidentielle Seddiki

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close