-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Le Général d’Armée Chanegriha préside un colloque sur l’information et la préservation de la mémoire

Echoroukonline
  • 77
  • 0
Le Général d’Armée Chanegriha préside un colloque sur l’information et la préservation de la mémoire

Le Général d’Armée Saïd Chanegriha, Chef d’Etat-major de l’Armée nationale populaire (ANP), a présidé, mercredi, l’ouverture des travaux du colloque intitulé «L’information et la préservation de la mémoire: engagement et responsabilité pour la consolidation de la défense nationale», organisé par la Direction de l’information et de la communication de l’Etat-major de l’ANP, indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).

Le Général d’Armée Chanegriha, a présidé l’ouverture des travaux de ce colloque, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, des Commandants des Forces et de la Gendarmerie nationale, du Commandant de la 1ère Région militaire, des Chefs de Départements, des Directeurs et Chefs de Services centraux du MDN et de l’Etat-major de l’ANP, ainsi que de personnalités nationales et de responsables de structures et établissements de médias nationaux, précise la même source.

A l’entame de ce colloque et après avoir écouté l’hymne national, le Général d’Armée a prononcé une allocution à travers laquelle il a souhaité la bienvenue aux participants, avant de souligner que «l’organisation de ce colloque, qui coïncide avec les festivités commémoratives du 60e anniversaire du recouvrement de notre indépendance nationale et du 68e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de Libération nationale, ayant connu l’organisation d’un grand défilé militaire et du 31e Sommet de la Ligue Arabe, reflète l’attachement indéfectible de l’Algérie nouvelle à son illustre histoire», relève la même source.

Ce colloque «coïncide avec les festivités commémoratives du 60e anniversaire du recouvrement de notre indépendance nationale, en ce mois de Novembre sacré, mois de la glorieuse Révolution, qui a libéré le peuple algérien du joug du colonialisme barbare, annoncé une nouvelle ère pour notre Nation, et rassemblé les Algériens autour d’une seule cause : recouvrer la liberté et s’affranchir de la sujétion, en donnant les plus illustres images de bravoure, de sacrifice et d’abnégation», a affirmé M. Chanegriha.

«Inspiré par cette glorieuse histoire, à l’ère de l’Algérie nouvelle, dont les contours ont été tracés par Monsieur le président de la République, Chef Suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, notre pays a marqué cette soixantième année d’indépendance par l’organisation d’un important défilé militaire. Tout comme il a remémoré la symbolique du lieu et de la date, en abritant à l’occasion de la célébration du 68e anniversaire du déclenchement de la glorieuse Révolution de Libération, un grand événement arabe, à savoir les travaux du 31e Sommet de la Ligue Arabe, un Sommet mémorable à plus d’un titre, aussi bien sur le plan de la représentativité que sur le plan des décisions historiques qu’il a adoptées, reflétant ainsi notre attachement indéfectible à notre illustre histoire», a-t-il souligné.

Il a rappelé, à ce propos, que l’un des plus grands défis auxquels l’Algérie fait face aujourd’hui, «se rapporte aux tentatives visant à briser l’attachement de notre peuple à sa mémoire et l’amener à rompre avec les principes et les valeurs que ses aînés ont portés et défendus avec tout ce qu’ils avaient de plus cher», ajoute le communiqué.

Il a souligné que l’Algérie est «parfaitement consciente et œuvre à combattre cette pensée toxique et à annihiler son effet en accordant une importance majeure au dossier de la mémoire en tant que pilier intrinsèque de l’édification de l’Algérie nouvelle, notamment à travers l’ensemble des décisions qui témoignent de nos valeurs authentiques et de notre attachement à notre identité et notre illustre histoire», poursuit la même source.

«Notre pays en est parfaitement conscient et œuvre à combattre cette pensée toxique et à annihiler son effet», a précisé le général d’Armée, relevant dans ce contexte, que «le président de la République, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale accorde une importance majeure au dossier de la mémoire en tant que pilier intrinsèque de l’édification de l’Algérie nouvelle, notamment à l’aune des intentions malsaines ciblant la mémoire nationale de la Nation algérienne».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!