الثلاثاء 21 أوت 2018 م, الموافق لـ 10 ذو الحجة 1439 هـ آخر تحديث 21:49
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Le représentant du procureur général de la deuxième chambre pénale près la Cour de Boumerdès a inculpé, mardi, une femme de nationalité française, “S. Catherine Jeanne “, la quarantaine, pour résidence illégale en Algérie.

La femme française a été arrêtée, il y a quelques mois, dans une villa au centre ville de la wilaya de Boumerdès, à 60 km à l’est d’Alger. Elle est soupçonnée d’avoir noué des liens avec le groupe terroriste Daech par le biais de son époux de nationalité algérienne. Il s’agit de “N. Samir” qui serait impliqué dans ledit groupe terroriste.

L’accusée s’est mariée avec lui et a vécu avec lui entre l’Angleterre et la France pendant 20 ans, alors que ce dernier a rejoint l’organisation terroriste.

Quant à ce délit pour lequel elle avait été déjà condamnée à deux mois de prison par le tribunal de première instance, la ressortissante française avait expliqué devant le juge qu’elle ignorait que son permis de séjour en Algérie et le visa -qui lui avait été délivré par les autorités britanniques- avaient expiré depuis 2006.

En relation

2 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • IBNOU ZIRI

    On doit se montrer clément avec une femme d'autant plus qu'elle est étrangére a nos us et coutumes…..Elle ignorait les supterfuges de son mari el irhabi.

  • karim

    c'est certainement une colombe blanche innocente qui a pu ignorer pendant 20 ans les agissements de son mari.et qui ignorait que son titre de sejour avait expire depuis 2006.