الأحد 15 ديسمبر 2019 م, الموافق لـ 17 ربيع الآخر 1441 هـ آخر تحديث 13:31
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

La cour de justice de Sidi M’hamed a rendu mardi son verdict : une année de réclusion dont 6 mois avec sursis à l’encontre de 21 personnes appréhendées dans le cadre du Hirak populaire, pour atteinte à l’unité nationale, assortie d’une amende de 30 mille dinars algériens.

Dans d’autres wilayas les porteurs de drapeaux amazigh ont été acquittés, mais la « république » de Sidi M’hamed les a condamnés » a déclaré l’avocate Yamina Alili, en ajoutant » ils veulent s’approprier la capitale mais Alger appartient à l’ensemble du peuple algérien » a-t-elle lancé.

Après une séance qui a duré une journée complète, le juge a prononcé le verdict suivant: “six mois de prison ferme et six mois avec sursis” à l’encontre de 21 détenus appréhendés lors des marches populaires pacifiques que connaissent plusieurs wilayas depuis le 22 février dernier, pour atteinte à l’unité nationale en “brandissant l’emblème amazigh et en distribuant  des autocollants et des tracts ” Une amende de 30 mille dinars algériens a été infligée par la cour à chaque détenu, tous les objets qu’ils avaient en leur possession lors de leur arrestation ont été confisqués.

Le verdict est tombé vers 2h et demi du matin. Les juges près du tribunal de Sidi M’hamed ont prononcé des peines d’un an de prison ferme assorties d’amendes allant de 30.000da à 100.000da pour six détenus et d’autres peines d’un an de prison dont six mois avec sursis assorties d’amendes pour d’autres détenus. Le procureur avait requis pour l’ensemble des détenus des peines de deux ans de prison ferme assorties de 100.000da d’amende.

«Nous avions l’espoir que les juges allaient relaxer les détenus mais ils ont malheureusement prononcé des peines jugées lourdes pour des motifs infondés. C’est une grave atteinte à la constitution et à la justice et cela est contraire à l’article 79, sachant que d’autres tribunaux avaient prononcé avant le 21 juin des relaxations pour les détenus avec restitution de l’objet confisqué. Nous allons faire appel dès demain », a déclaré maître Seddik Mouhous, l’un des avocats du collectif de défense des détenus, à l’issue du procès.

Rachel Hamdi

détenus Prison tribunal

En relation

600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • NN

    ou va l algeree?

close
close