الخميس 25 فيفري 2021 م, الموافق لـ 13 رجب 1442 هـ
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
Dr

En présentant les résultats du ministère de l’Intérieur français le 26 janvier, Gérald Darmanin a déclaré que la dissolution de Génération identitaire avait été mise à l’étude. Ceci intervient après une nouvelle opération anti-migrants organisée la semaine dernière par ce mouvement à la frontière franco-espagnole.

Le ministre de l’Intérieur a annoncé la mise à l’étude de la dissolution de Génération identitaire, se disant être «scandalisé» par ce mouvement.

«J’ai effectivement été particulièrement scandalisé par le travail, si j’ose dire, de sape de la République des militants de Génération identitaires qui ne sont pas à leur premier coup d’éclat», a-t-il lancé le 26 janvier en présentant les résultats du ministère de l’Intérieur de concert avec Marlène Schiappa.

Des personnalités appellent à la dissolution de ce groupuscule d’extrême droite, auteur d’un nouveau coup médiatique cette semaine à la frontière franco-espagnole.

Tout remonte à mardi matin. Génération identitaire, un groupuscule anti-immigration adepte du « buzz », communique sur sa nouvelle mission. Après la Méditerranée en 2017, après les Alpes en 2018, une trentaine de militants affirment cette fois « sillonner » les abords du col du Portillon, près de Bagnères-de-Luchon, afin d’empêcher l’entrée de réfugiés sur le sol français. Le slogan est toujours le même « Defend Europe », la communication sur les réseaux sociaux aussi.

Le commandant en chef de la gendarmerie de Saint-Gaudens affirmait mardi au Parisien n’avoir constaté « aucun trouble à l’ordre public » et « aucune opération de remise de migrants ».

« Faut-il obliger le gouvernement à dissoudre Génération Identitaire ? » C’était le sujet du débat de Balance Ton Post, l’émission de Cyril Hanouna sur C8, ce jeudi soir  dans laquelle l’une des têtes d’affiche de l’organisation, Thaïs d’Escufon, a été conviée sur C8 jeudi soir.

 Le thème de la discussion : la dissolution ou non de Génération Identitaire. « Il se trouve que pour l’avoir vécu moi-même, toute femme sait très bien que les personnes qui viennent l’embêter dans la rue, qui viennent l’insulter, ce sont des jeunes hommes d’origines africaines et maghrébines, ça… c’est un fait », a notamment déclaré le membre de GI.

Les réactions ont été vives sur le plateau, notamment de la part de l’ancienne porte-parole de La France Insoumise, Raquel Garrido, qui a interpellé la jeune femme : « Vous n’avez pas l’impression que vous êtes en train de mettre des gens en péril de mort ? ».

Darmanin France racisme

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close