-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Interdite sur la voie publique

Responsable: la prière de “Tarawih” autorisée dans les cours des mosquées

Echoroukonline
  • 235
  • 0
Responsable: la prière de “Tarawih” autorisée dans les cours des mosquées
D.R

Le directeur de l’Orientation religieuse au ministère des Affaires religieuses Mohand Azzoug a indiqué, dimanche, que la prière de Tarawih pourrait être accomplie dans les cours des mosquées autorisées.

Invité de l’émission “Echorouk Morning”, Mohand Azzoug a affirmé qu’il était autorisé de faire la prière de Tarawih dans les cours des mosquées tout en veillant au respect des gestes barrières.

L’interlocuteur a précisé par ailleurs que la Commission ministérielle de la fetwa déconseille aux fidèles de faire la prière sur la voie publique ou dans tout endroit susceptible d’empêcher la circulation routière.

Pas de prière de Tarawih et de El Aicha a “Djamaa El Djazaïr”

A Alger, les autorités locales ont affirmé que Djamaa El Djazaïr sera ouvert pour accueillir les fidèles lors des différentes prières excepté El Aicha et Tarawih et c’en application des mesures sanitaires visant a protéger la santé des citoyens.

Les mêmes services ont affirmé, dans un communiqué rendu public samedi, qu’il était décidé d’autoriser l’accomplissement de la prière de Tarawih au niveau de toutes les mosquées concernées par la prière de vendredi et les cinq prières par jour suivant les recommandations de la Commission de la fetwa.

Djamaa El Djazaïr, la prière de “Tarawih” tributaire de la situation sanitaire

La prière de “Tarawih” dans Djamaa El Djazaïr est tributaire de l’amélioration de la situation sanitaire. C’est ce qu’a affirmé l’Inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, Lakhmissi Bezzaz.

A l’approche du mois sacré «Ramadhan», une question revient avec acuité, c’est de savoir si les prières de tarawih seront autorisées dans les mosquées contrairement a l’année précédente où elles étaient accomplies a domicile.

Sur ce sujet, l’Inspecteur général au ministère des Affaires religieuses et des Wakfs a déclaré, ce dimanche, a Echorouk News qu’elles sont actuellement maintenues dans 39 wilayas non-concernées par le confinement. En revanche, dans les 19 wilayas restantes, elles sont plutôt tributaires de l’amélioration de la situation sanitaire.

A la question de savoir si les fidèles auront droit pour la première fois d’accomplir les prières nocturnes dans Djamaa El Djazaïr -somptueux édifice ouvert depuis quelques mois avant d’être fermé, l’interlocuteur a soutenu que cela dépendra de l’amélioration de la situation épidémiologique.

Lakhmissi Bezzaz a fait également savoir que soixante (60) imams algériens s’apprêtent a rallier la France afin d’encadrer la Grande Mosquée de Paris et ses annexes.

Pour ce qui est de l’ouverture des salles et espaces d’ablutions, l’interlocuteur a jugé que la question était intimement liée au protocole sanitaire qui sera mis en place, ajoutant que ce celui-ci est en train d’être élaboré pour ce mois de Ramadhan.

Selon le même responsable, se faire vacciner pendant la journée du mois de Ramadhan, c’est-a-dire du l’aube au coucher du soleil,  n’annule guère le jeûne, sachant que la campagne de vaccination contre le Covid-19 a débuté il y a quelques semaines.

Concernant les imams,  l’invité de Echorouk News a annoncé la révision du statut particulier des fonctionnaires du secteur qui interviendra dans les jours a venir.

Quant aux imams exerçant pendant les weekends et les fêtes nationales et religieuses, il a fait savoir que ces derniers bénéficieront des jours de récupération.

Interrogé sur la saison de pèlerinage (Hadj), il répondra qu’un rencontre devrait avoir lieu avec l’ambassadeur de l’Arabie Saoudite en Algérie.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!