السبت 15 ديسمبر 2018 م, الموافق لـ 07 ربيع الآخر 1440 هـ آخر تحديث 23:01
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Saïd Bouhadja, président d'APN

Le bras de fer se durcit davantage entre le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Saïd Bouhadja et ses détracteurs, en l’occurrence les députés de l’Alliance présidentielle, en démentant toutes les rumeurs indiquant que ses jours à la tête de l’Assemblée seraient comptés.

En effet, le président de l’APN a l’air plutôt serein et ne semble plus affaibli par les attaques de ses adversaires qui s’efforcent de le pousser à la démission, quitte à geler toutes les activités du Parlement.

“Je dis à ceux qui veulent me faire peur que le moudjahid ne craint pas et ne cède pas à la pression”, c’est ce qu’a écrit Bouhadja sur sa page facebook, lundi soir, au terme d’une réunion avec les responsables des services administratifs de l’Assemblée nationale.

Après trois semaines de la crise qui paralyse l’APN, aucune lueur de dénouement ne semble se profiler d’autant plus que les deux camps campent sur leurs positions.

“Je suis propre. Je suis un homme d’Etat et j’applique la politique de l’Etat”, a-t-il également écrit sur son compte avant d’ajouter: “L’austérité est un outil de gestion”. Une déclaration qui s’apparente à une réplique à ceux qui l’accusent de gaspillage dans la gestion des affaires de la Chambre basse du Parlement.

En outre, il a révélé avoir chargé des compétences financières, y compris le directeur de l’administration générale de sorte de s’éviter des accusations et tentatives d’atteintes à sa réputation et son histoire de moudjahid.

Par ailleurs, Bouhadja a réuni le personnel administratif de l’hémicycle en lui recommandant d’accomplir leur tâche le plus normalement du monde.

Sofiane. A. / Traduit par : Moussa. K.

https://goo.gl/Z6Mase
APN parlement Saïd Bouhadja

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close