Français Actualité
Lectures (1406)  Commentaires (1)

Les rumeurs « créent » de longues files d’attente devant les stations-service

Fadila Mokhtari/version française/Madjid D.
 

De longues files d’attente devant les stations-service ont été encore visibles samedi à Alger, notamment au niveau de celles situées sur les autoroutes et dans les villes. Alors que les responsables de Naftal assurent que la crise de carburant n’est due qu’à des rumeurs, le directeur de l’énergie et des mines de la wilaya de Blida parle quant à lui d’un problème de distribution.

Moussa Bibi, le directeur de l’énergie et des mines de Blida a expliqué dans une déclaration que la crise de carburant que connaissent les wilayas d’Alger et de Blida notamment est due aux perturbations enregistrées dans la distribution des produits pétroliers. Ces perturbations sont dues selon lui aux travaux d’entretien qui sont en cours au niveau des stations de raffinage et à un « léger » retard des approvisionnements en provenance de l’étranger. Selon Moussa Bibi, il refuse de parler de « crise » de carburant. Selon lui, la situation s’améliorera progressivement et que tout rentrera dans l’ordre prochainement.

« Il n’y a pas de pénurie de produits pétroliers », a affirmé pour sa part vendredi le P-DG de Naftal, Akreche Saïd. Intervenant sur les ondes de la Radio nationale, il dit qu’ « il n’y a pas de pénurie, les produits pétroliers sont disponibles et il n’y a aucun problème dans la distribution ». « Je rassure les citoyens qu’il n’y a aucune raison de se précipiter vers les stations-service, les produits pétroliers sont largement disponibles et toutes les stations fonctionnent normalement », a encore affirmé le P-DG de Naftal.

En dépit du retour à la normale au niveau de certaines stations-service de la capitale, de longues files de véhicules s’étaient formées encore samedi devant plusieurs d’entre-elles. Quoiqu’elles soient démenties par des responsables de Naftal, les rumeurs sur la crise de carburant continuent de faire effet sur les automobilistes qui se bousculent devant les stations-service. « Il n’y pas de crise de carburant, mais une crise de rumeurs », a indiqué à Echorouk le chargé de communication de Naftal.


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (1)


vous parler juste de l argent du pétrole et l argent du gaz dans un compte suisse bande de sangsue
1 - insid (cal)
23/04/2012

Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha