Makri: "La France a échoué à infiltrer l’institution militaire"

date 2017/08/06 views 886 comments 3
author-picture

icon-writer Asma. B. / version française: Moussa. K.

Le président du Mouvement de la société pour la paix (MSP), Abderrazak Makri a dit que la France œuvrait à résoudre ses problèmes économiques sur le dos de l’Algérie et de ses anciennes colonies, et ce à travers des lobbies et des minorités qui n’ont pas d’appartenance à la patrie et n’ont d’autres objectifs que de servir leurs intérêts et soutenir les réseaux de corruption.

Makri a écrit samedi sur sa page facebook que la France comptait résoudre ses problèmes au détriment de l’Algérie et tentait à maintes fois d’infiltrer l’institution militaire mais en vain.

"La France s’est forcée d’infiltrer l’institution militaire mais sans succès", a-t-il estimé. 

Par ailleurs, le patron du MSP a souligné que le Front de libération nationale (FLN), connu pour ses valeurs novembristes et ses fondements islamiques, avait fait l’objet d’une tentative de déstabilisation et d’infiltration en dépit d’une résistance des vrais nationalistes.

Tout comme "le mouvement islamique modéré de par ses valeurs nationales et novembristes qui s’est libéré du complexe de la peur et a démontré de fortes capacités de mobilisation et d’organisation qu’on ne puisse dominer".

Selon Makri, les ennemis de la France en Algérie sont trois : l’Armée, le FLN et les Islamistes. "Le colonisateur français a réalisé d’importants acquis en Algérie, notamment culturel et a réussi à réanimer ses usines et stimuler son agriculture grâce à l’embellie financière dont jouit l’Algérie. Mais le combat est toujours en cours et il est temps que la relation avec la France change de manière à protéger l’intérêt national et que la relation de la dépendance et de loyauté directe ou indirecte avec le colonisateur est révolue", a-t-il insisté. 

  • print