الخميس 20 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 10 محرم 1440 هـ آخر تحديث 17:59
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Migrants africains

L’Amnesty International (AI) a indiqué ,vendredi, que les autorités marocaines ont arrêté plus de 5.000 migrants africains depuis fin juillet dernier.

L’ONG a ajouté que le Maroc mène une campagne féroce contre les migrants subsahariens abandonnés dans des régions arides à proximité de la frontière algérienne.

Selon l’AI, cette campagne d’envergure que mènent les services de sécurité marocains est d’une violence inédite. Par ailleurs, elle a dénoncé ces mesures d’autant plus qu’il y ait parmi les migrants refoulés des mineurs et des femmes.

L’Organisation a par ailleurs accusé Rabat d’exercer, depuis fin juillet,  une répression d’envergure contre les migrants africains, dont 5.000 d’entre eux ont été entassés dans des bus et abandonnés dans des zones isolées proches de la frontière algérienne.

D’après les enquêtes diligentées par l’ONG, le Maroc a refoulé un grand nombre de réfugiés syriens qui se sont retrouvés livrés à eux-mêmes dans des zones isolées.

Par ailleurs, des organisations humanitaires au nord du Maroc ont estimé que le nombre de migrants rapatriés au cours de ces derniers mois s’élevait à 1.800 personnes, tandis qu’une organisation humanitaire marocaine près de Tiznit a fait savoir que les rapatriements ont été effectués sans aucune décision de justice. A cet effet, il a imputé la responsabilité aux autorités marocaines et espagnoles.

En réaction, une pétition a été signée par plus de 20 organisations marocaines, algériennes et européennes ayant condamné ces actes de violence et à travers laquelle elles ont appelé les autorités marocaines à intervenir pour mettre fin à ces mesures répressives et arbitraires à l’égard des migrants clandestins et les sans-papiers, tout en insistant à ce qu’ils soient reconduits au Maroc en attendant la régularisation de leur situation.

En outre, elles ont réclamé la mise un terme aux décisions de refoulement qui touchent entre autres des enfants mineurs et la création d’un dispositif à même de les protéger de tout préjudice.

Ces organisations ont également insisté sur la création en urgence des structures où ils peuvent être soignés et protégés tout en leur offrant de la nourriture, de l’eau et des couvertures.

Nouara Bachouche / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/1rEotc
Amnesty International Maroc Migrants africains

En relation

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • ANTAR

    CES MIGRANTS SONT VENUS D’ALGERIE DOIVENT ÊTRE PRIS EN CHARGE PAR L’ALGERIE ET POURQUOI L’ALGERIE LES A REFOULÉS VERS LE MAROC
    LE MAROC N’EST PAS UN DÉPOTOIR MESSIEURS
    المغرب ليس بكنبو le Maroc n’est pas un kanbou

close
close