-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Barack Obama-Hillary Clinton, la dernière bataille

الشروق أونلاين
  • 1605
  • 0
Barack Obama-Hillary Clinton, la dernière bataille

Avant la fin des primaires démocrates, mardi 3 juin, deux incertitudes subsistent : quand Barack Obama va-t-il décrocher définitivement la nomination du parti ?  

Et la fracture entre ses partisans et ceux de Hillary Clinton pourra-t-elle être réduite avant l’élection de novembre ? Ni l’écrasante victoire de Mme Clinton dimanche à Porto Rico (68% contre 32%), ni le compromis décidé samedi par une commission d’arbitrage à propos des délégués de la Floride et du Michigan n’ont modifié le tableau d’ensemble : le retard de Mme Clinton est trop insurmontable pour menacer la position de M. Obama.

Le sénateur de l’Illinois a toutes les chances de parvenir cette semaine à une nomination qu’il poursuit depuis quinze mois, dont cinq d’une course harassante depuis le début des primaires le 3 janvier dans l’Iowa. Après Porto Rico, Barack Obama n’est plus qu’à 50 délégués du seuil nécessaire à la nomination. Seuls 31 délégués restent à répartir dans les deux dernières compétitions, mardi, dans le Montana et le Dakota du Sud.

M. Obama a donc besoin du soutien d’une trentaine de “super-délégués”. Or de 150 à 190 de ces grands électeurs, selon les estimations, n’ont pas encore affiché de préférence. Le candidat ne devrait pas avoir de difficulté à recueillir les voix qui lui manquent. Selon l’ancien sénateur Tom Daschle, un nombre suffisant de super-délégués devrait se déclarer “avant la fin de la semaine”. M. Obama a lui-même indiqué dans le Dakota du Sud qu’il pourrait atteindre le chiffre fatidique dès mardi soir : “Si c’est le cas, nous l’annoncerons, et même si ça ne l’est pas, c’est en tout cas la fin de la saison des primaires.” M. Obama a prévu de passer sa dernière soirée électorale à Minneapolis, où aura lieu la Convention républicaine, début septembre, pour bien montrer sur quel combat il se concentre désormais. Malgré les 38 délégués empochés à Porto Rico, Mme Clinton, elle, est encore à quelque 200 délégués de la ligne d’arrivée. Il faudrait qu’elle recueille le soutien de plus de 90% des super-délégués encore indécis

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!