-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Enquête sur une éventuelle manipulation du prix du pétrole sur les marchés américains

الشروق أونلاين
  • 1910
  • 0
Enquête sur une éventuelle manipulation du prix du pétrole sur les marchés américains

La Commodity futures trading commission (CFTC), l'agence américaine de régulation des marchés des matières premières, a engagé une enquête, en décembre 2007, sur une éventuelle manipulation du prix du pétrole sur les marchés américains, a-t-elle annoncé, jeudi 29 mai, dans un communiqué.  

 

La CFTC “a lancé une vaste enquête nationale sur les pratiques entourant l’acquisition, les approvisionnements, l’achat et la vente de pétrole”. Cette enquête vise à déterminer s’il y a eu ou non de possibles manipulations des prix sur les marchés américains de l’énergie, ajoute-t-elle. La CFTC n’a toutefois pas dévoilé les détails de l’enquête. Alors que ce genre de procédure est d’ordinaire confidentielle, la CFTC a fait le choix de la rendre publique “parce que les conditions du marché sont aujourd’hui sans précédent”.

Le prix du baril de pétrole s’est apprécié d’environ 47 dollars depuis le 1er décembre et de près de 35 dollars depuis le début de l’année à New York. Le gallon (3,8 litres) d’essence a pour la première fois dépassé la semaine dernière le seuil symbolique des 4 dollars à la pompe aux Etats-Unis, un niveau jamais vu. Saluant cette action “extraordinaire”, la première Bourse américaine de l’énergie, le New York mercantile Exchange (Nymex), a réaffirmé son engagement de longue date à “assurer l’intégrité des marchés” et s’est dite prête à “apporter son aide à la CFTC”, dans un communiqué. 

“RAPPORT DE FORCES ENTRE LA DEMANDE ET L’OFFRE”

La CFTC a par ailleurs annoncé de nouvelles mesures pour “accroître la transparence sur les marchés du pétrole, afin que ceux-ci reflètent le rapport de forces entre la demande et l’offre”. Désormais, l’agence va procéder à un examen approfondi des “pratiques” des courtiers. Ces annonces interviennent au moment où plusieurs voix s’élèvent en faveur d’une plus grande régulation des places financières. Les analystes doutent cependant qu’un renforcement des règles de surveillance change la dynamique actuelle du marché. “Je ne crois pas qu’un changement de règles fasse baisser les prix” du pétrole, a déclaré, à l’AFP, un analyste qui a requis l’anonymat.

Les cours du pétrole ont cédé plus de quatre dollars jeudi, à New York, à la suite d’une baisse de la demande, un rebond du dollar et des explications jugées rassurantes sur les approvisionnements après une chute imprévue des stocks pétroliers aux Etats-Unis. Sur le Nymex, le baril de “light sweet crude” pour livraison en juillet a fini la séance à 126,62 dollars, en recul de 4,41 dollars par rapport à son cours de clôture de mercredi. Le baril d’or noir s’est déprécié de 9 dollars comparé à son record absolu (135,09 dollars) établi le 22 mai.

 

 

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!