-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

L'ambassadeur d'Algérie au Liban: Des mesures prises pour protéger la communauté algérienne

الشروق أونلاين
  • 1451
  • 0
L'ambassadeur d'Algérie au Liban:  Des mesures prises pour protéger la communauté algérienne

Brahim Benaouda Hassi, l'ambassadeur d'Algérie au Liban a mis en garde contre la situation explosive entre les parties au conflit au Liban. Dans un entretien téléphonique accordé à Echorouk Al Yaoumi, il déclare que “la situation est très dangereuse et en vous parlant, j'entends des tirs de toutes parts.

  La plupart des routes et des accès sont fermés au point que de nombreux employés à l’ambassade n’ont pu rejoindre leur lieu de travail”. Il ajoute que “des hommes armés ont investi différentes régions de la capitale”.

 Brahim Benaouda Hassi a indiqué que l’Algérie représentée par son ambassadeur à Beyrouth a consenti d’énormes efforts pour rapprocher les points de vue des antagonistes. Il affirme avoir rencontré la plupart des personnalités politiques influentes de l’opposition et de la majorité et leur avoir demandé de privilégier une solution de bon sens et d’éviter la confrontation armée. 

 L’ambassadeur de l’Algérie à Beyrouth a appelé la ligue arabe à relancer l’initiative concernant le dossier interne libanais et à rassembler les deux clans autour d’une même table au lieu de continuer de prôner le recours aux armes.

 S’agissant d’éventuels dangers qui menaceraient les 1200 ressortissants algériens établis au le pays du Cèdre, le diplomate indique que l’ambassade les a contactés pour les prévenir de la situation, considérant qu’il était encore trop tôt pour recourir au rapatriement. Néanmoins, des mesures d’urgence ont été prises pour parer à une éventuelle aggravation de la crise. Ces mesures consistent à accueillir les algériens qui pourraient s’adresser à l’ambassade et à mettre à leur disposition des quantités suffisantes de nourriture et de médicament.

 L’ambassadeur précise toutefois que la plupart des ressortissants algériens résident loin des zones de tensions; ils sont surtout dans la ville de Tripoli. A Beyrouth, il s’agit particulièrement de femmes mariées à des libanais.

Le ministère a par ailleurs conseillé aux membres de la communauté algérienne d’éviter les endroits où s’affrontent éléments de l’opposition et de la majorité. Le rapatriement des ressortissants algériens n’est pour l’instant pas à l’ordre du jour d’autant plus que toutes les voies sont fermées notamment les vols aériens. L’ambassade suit de près l’évolution de la situation et n’écarte pas une évacuation si la crise venait à s’aggraver davantage.                     

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!