-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Le ministère de la communication convoque les correspondants de Reuters et l'AFP

Le ministère de la communication convoque  les correspondants de Reuters et l'AFP
Le ministre de la communication

La fin d’un ” scandale médiatique ” qui a eu lieu aujourd'hui en Algérie après la publication de fausses informations sécuritaire par les agences de presse internationales, et qui étaient a l’origine d’une panique chez les citoyens a fini avec la convocation des correspondants de Reuters et AFP par le Ministère de la communication, qui a déclaré que les intéressés ont montré ” d'extrême légèreté dans le traitement des informations sensibles relatives au terrorisme.”

  • Le ministère de l’Intérieur a publié lundi, un démenti catégorique à une dépêche de l’agence de presse Reuters faisant état d’un attentat à l’explosif au niveau de la gare routière de Bouira (est d’Alger).en précisant  “Une dépêche de l’agence Reuters, reprise pas des médias étrangers, fait état d’un attentat à l’explosif à l’est d’Alger au niveau de la gare routière de Bouira qui aurait fait plusieurs victimes. Cette information est dénuée de tout fondement”,bien que l’agence lui-même a dimenti cette information  retiré de cette information deux heures plus tard, en publiant un dimenti de la radio algérienne .
  • En ce qui concerne l’agence de presse française le ministère de la communication justifie  cette convocation du  correspondant  que  ” l AFP avait exagéré le bilan de l’attentat terroriste ayant visé hier la gare de Beni Amrane” en évoquant 13 morts alors que le bilan réel était de deux victimes dont un ressortissant français, les deux travaillant pour l’entreprise “Razel”.et sont des informations qui ont été  démenties par le  ministère de la défense nationale lundi dans n communiqué.
  • Le ministère de la communication a souligné aussi  que ” le travail journalistique, y compris dans l’aspect sécuritaire est totalement garanti et respecté en Algérie mais n’autorise pas en revanche des comportements irresponsables et répétés contraires à l’éthique et à la déontologie journalistiques, s’agissant surtout du terrorisme qui se nourrit précisément de propagande “.
Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!