الأحد 20 ماي 2018 م, الموافق لـ 04 رمضان 1439 هـ آخر تحديث 11:06
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
Archives

Le moudjahid Amar Benaouda s’est éteint lundi, à l’âge de 93 ans, des suites d’une longue maladie.

Le moudjahid et membre du  “Groupe des 22” a tiré sa révérence à Bruxelles (Belgique) où il était hospitalisé pour une insuffisance rénale et une hypertension artérielle.

Le membre du Conseil nationale de la révolution algérienne (CNRA) est né le 27 septembre 1925 à Annaba.

Le 11 mars 1937, Benaouda a brandi le drapeau national lors d’une manifestation à l’occasion de la création du Parti populaire algérien (PPA), au lendemain de la dissolution de l’Etoile nord-africaine (ENA) fin janvier de la même année. 

Emprisonné par les autorités coloniales entre 1950 et 1951 à Annaba, Benaouda et ses compagnons ont réussi à s’évader. Ensuite, il a rejoint le Comité révolutionnaire pour l’unité et l’action (CRUA), dont il était un des artisans de l’action armée prônée par le Groupe des 22 et du Manifeste du 1er Novembre 1954.

“Si Amar ” a également pris part au Congrès de la Soummam le 20 août 1956.

Après l’Indépendance, Benaouda a été nommé attaché militaire au Caire, à Paris et à Tunis et puis ambassadeur d’Algérie en Libye en 1979.

Depuis le 4e congrès du FLN, il a occupé le poste du président de la Commission de discipline du parti avant d’être nommé président du Conseil de l’ordre du mérite national sous le règne du président Chadli Bendjedid.

En relation

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • IBNOU SABILE

    parmi les grands formats il est le seul a étre enterré là où il est né…..PAIX SUR SON AME AMINE.