الأحد 25 أكتوبر 2020 م, الموافق لـ 08 ربيع الأول 1442 هـ آخر تحديث 22:28
الشروق العامة الشروق نيوز
إذاعة الشروق
D.R

Les jours de l’Assemblée populaire nationale (APN) sont désormais comptés d’autant plus que le président de la République Abdelmadjid Tebboune ait réitéré son appel à la tenue des élections législatives anticipées. Une de ses promesses électorales.

Le chef de l’Etat a exprimé, lors d’une entrevue avec des responsables de médias nationaux dimanche, « son souhait de voir les citoyens plébisciter le projet de révision constitutionnelle, pour qu’on puisse passer directement à la révision de la loi portant régime électoral, laquelle sera soumise au parlement pour donner naissance, si possible, à de nouvelles institutions élues avant la fin de l’année ».

En effet, ce n’est pas la première fois que Tebboune parle de la dissolution de la chambre basse du Parlement et appelle à des élections législatives anticipées, mais cette fois il semble déterminé plus que jamais de tenir sa promesse électorale.

Pour lui, « avoir des institutions élues manquant de crédibilité avec tant de changements opérés jusque là nous donnera l’impression que rien n’a encore été fait à ce jour ». Et c’est là éventuellement une des raisons le poussant à mettre un peu de temps pour exécuter sa décision dans ce sens.

La dissolution de l’APN est l’une des revendications soulevées, faut-il le rappeler, par le Hirak notamment pendant les premières semaines. Mais la crainte de plonger dans le vide constitutionnel a fait que le parlement ne soit pas dissout malgré les dépassements et la fraude ayant émaillé les législatives de 2017, dont l’ancien député FLN Bahaeddine Tliba avait avoué que la tête de liste de son parti se vendait à 7 milliards de centimes.

La date de la tenue des législatives anticipées est tributaire de la révision de la loi portant régime électoral, laquelle devrait à coup sûr susciter un grand débat dans la mesure où plusieurs acteurs politiques n’avaient de cesse de réclamer la révision du système de listes ouvertes et listes bloquées.

Mohamed Meslem / Traduit par: Moussa. K.

Abdelmadjid Tebboune Dissolution de l'APN Législatives anticipées

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close