الجمعة 15 نوفمبر 2019 م, الموافق لـ 17 ربيع الأول 1441 هـ آخر تحديث 21:24
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق
D.R

Tayeb Zitouni, ministre des Moudjahidine

Le des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a affirmé, jeudi, que les relations algéro-françaises sont tributaires du dossier de la mémoire, rappelant nombre de dossiers toujours en suspens, à savoir ceux ayant trait aux archives, aux indemnisations des victimes des essais nucléaires au sud algérien, aux disparus ainsi qu’à la restitution des crânes des héros algériens.

Le ministre des Moudjahidine a remis en cause « une volonté malhonnête et non-claire » de la part des officiels français.

Zitouni a souligné en marge d’un point de presse, à l’occasion du 58e anniversaire de la Journée nationale de l’Immigration tenu à Chlef que: «Nous en avons assez des déclarations creuses. Nous attendons des Français de commencer à régler les dossiers posés et une fois que tout est réglé, nos relations avec ce pays deviendront ordinaires ».

«Le cas échéant, nous œuvrons avec nos collègues des autres secteurs, y compris avec le Parlement d’exposer le dossier de la mémoire lors de chaque débat autour des relations entre l’Algérie et la France. Nous avons des outils de pression, et si nous ne parvenons pas, nous procéderons à d’autres méthodes à l’avenir, notamment les conventions internationales», a insisté Zitouni.

 «Nous avons le droit de récupérer les droits des Algériens, notre Histoire et nos biens qui se trouvent en France», a-t-il ajouté.

Gourine. M. / Traduit par : Moussa. K.

Ministre des Moudjahidine Relations algéro-françaises Tayeb Zitouni

En relation

600

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close