-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Pétrole cher : les ministres des Finances européens désavouent Nicolas Sarkozy, la grogne des professionnels s'amplifie

الشروق أونلاين
  • 1746
  • 0
Pétrole cher : les ministres des Finances européens désavouent Nicolas Sarkozy, la grogne des professionnels s'amplifie

La proposition de Nicolas Sarkozy de plafonner la TVA sur les carburants n'a pas reçu l'approbation des ministres européens des Finances réunis en Euro group.

 

 

La réunion s’est tenue dans un contexte de protestation qui se poursuit, avec cette fois les routiers et les taxis.

La flamblée des prix du pétrole a été ce lundi au coeur des discussions de l’Euro group. Les ministres des Finances européens ont examiné en particulier la proposition du président français Nicolas Sarkozy de plafonner la TVA sur les carburants. Mais celle-ci n’a pas fait recette. “La proposition de Nicolas Sarkozy de plafonner la TVA sur les produits pétroliers en vue d’alléger le poids de la flambée des cours sur les budgets les plus serrés n’est pas une solution qui trouve grâce aux yeux de tous les membres de la zone euro”, a ainsi déclaré Jean-Claude Juncker, président de l’Euro groupe.S’exprimant à l’occasion d’une réunion des ministres des Finances de l’Eurogroup à Francfort, il a rappelé l’accord conclu par l’Union européenne à Manchester en 2005, qui prévoit de ne pas faire appel à des baisses de la fiscalité sur le pétrole en cas de hausse de cours. Jean-Claude Juncker a toutefois ajouté que le président français avait soulevé un vrai problème, assurant que les ministres des finances de la zone euro allaient plancher dans les semaines à venir sur les moyens de soulager ceux qui sont les plus durement touchés par la hausse des prix du pétrole et de ceux des produits alimentaires. “Il faut que nous réfléchissions à comment venir en aide à ceux pour qui le poids (de la hausse des prix) est le plus lourd”, a-t-il indiqué, ajoutant que l’objectif était de parvenir à définir différentes mesures ciblées d’ici le sommet réunissant les dirigeants européens les 19 et 20 juin. La réunion des ministres des Finances européens intervenait alors que le mouvement de protestation des professionnels contre la hausse du prix du pétrole se poursuit. Après les pêcheurs, transporteurs routiers et taxis ont multiplié ce lundi les opérations escargot et bloqué une raffinerie pour obtenir du gouvernement des “mesures d’urgence”.“Nous demandons la mise en place d’un prix européen du carburant, la répercussion obligatoire de la hausse sur nos clients et l’allègement du coût du travail pour faire face à la concurrence des transporteurs d’Europe de l’Est”, a réclamé Patrick Mortigliengo, président de la fédération nationale des transporteurs routiers (FNTR) dans les Alpes-Maritimes. Dans ce département, les camionneurs mènent depuis le début de la matinée une opération escargot sur l’autoroute A8 entre Nice et l’Italie, occasionnant des ralentissements atteignant huit kilomètres.Toujours dans le sud du pays, une trentaine de camions et quelques dizaines de taxis bloquaient lundi matin dans le calme l’accès à la raffinerie Total de La Mède, empêchant les camions citernes d’aller et venir. Des mouvements ont aussi eu lieu à Lille, Rennes, Lyon et Strasbourg.Du côté du gouvernement, on promet des réponses rapides pour le milieu de la semaine. Les routiers “auront une réponse très claire sur les demandes conjoncturelles, sur l’évolution structurelle de la profession et sur ce que seront les priorités de la France pendant la présidence de l’Union européenne, en particulier comment nous essayerons de faire évoluer la fiscalité pétrolière”, a déclaré le secrétaire d’Etat Dominique Bussereau. Quant aux marins-pêcheurs, discrets durant le week-end, ils étaient en réunion ce lundi matin à Martigues pour décider de la suite à donner à leur mouvement. Dans l’Aude et les Pyrénées-Orientales, où les criées sont toujours fermées, ils se préparaient à partir à Bruxelles où une manifestation est prévue mercredi avec leurs collègues européens. Une délégation d’Arcachon (Gironde) doit se joindre à eux. 

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!