-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Plus de 450 suicides dans les armées russes et américaines en 2007

الشروق أونلاين
  • 1893
  • 0
Plus de 450 suicides dans les armées russes et américaines en 2007

L'armée américaine a annoncé jeudi que 115 soldats d'active se sont suicidés en 2007, le nombre le plus élevé depuis la mise en place de statistiques sur ce sujet en 1980. En Russie, 341 hommes se sont ôtés la vie.

 

“Presque un bataillon, 341 militaires, a été perdu l’année dernière à cause des suicides”, a déclaré le procureur militaire russe Sergueï Fridinski cité par l’agence Interfax. Le nombre des suicides sur l’année en cours est néanmoins en baisse de 14% par rapport à la même période de 2007, a-t-il fait remarquer.

“Nous sommes pourtant inquiets que la part des suicides ne cesse de croître dans le total des pertes hors combat et représente plus de la moitié des morts en temps de paix”, a souligné le procureur. Les chiffres avancés par M. Fridinski sont nettement plus élevés que ceux publiés au début de l’année par le ministère de la Défense (224 suicides et 15 militaires morts victimes de bizutages).

Aux Etats-Unis, 115 militaires dont 22 membres de la Garde nationale et d’unités de réserve, se sont donnés la mort l’année dernière. Cela représente une augmentation de 12,7% par rapport à l’année 2006 où 102 suicides avaient été recensés. En 2005, l’armée en avait déploré 85. L’armée a par ailleurs précisé qu’il y avait eu 935 tentatives de suicide en 2007.

Trente-deux suicides, soit un peu plus d’un quart du total, ont eu lieu en Irak. Quatre autres ont eu lieu en Afghanistan.

L’état-major de l’US Army a réfuté l’idée que ces statistiques montraient un lien de causalité direct entre les déploiements en Irak et en Afghanistan et l’augmentation des suicides. Des responsables ont toutefois reconnu que le stress provoqué par l’engagement de l’armée américaine sur des théâtres de guerre avait eu des répercussions sur les soldats notamment dans leurs relations personnelles.

Pour le colonel Elspeth Ritchie, psychiatre au sein de l’armée, il existe un ensemble de facteurs qui peuvent contribuer à pousser un militaire à passer à l’acte : les longs mois passés loin de la famille, l’horreur des combats, l’accès aisé à des armées chargées et le fort taux d’activité des unités de l’armée.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!