-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Que vont devenir les pro-Clinton ?

الشروق أونلاين
  • 1176
  • 0
Que vont devenir les pro-Clinton ?

Barack Obama et les électeurs américains sont entrés dans l'histoire cette semaine. La grande question est : dans combien de temps Hillary Clinton va-t-elle s'éclipser ?

 

La question suivante est : que va-t-il lui arriver, à elle, ses électeurs et leur argent ? Et elle ne dit rien.

Mais ce qu’elle a dit à ses partisans, c’est qu’elle ne lâchera pas si vite. «Je consulterai les leaders du parti et ceux qui ont voté pour moi, et nous serons guidés par les plus grandes aspirations du parti et de notre pays.»

Depuis des semaines, nous savions qu’Obama gagnerait l’investiture démocrate à la présidence, le tout premier Africain Américain choisi par un grand parti américain. Il était nettement en tête.

Mais il y a seize mois, au début de la campagne, c’était Clinton qui était nettement en tête. C’était Clinton qui s’attendait – et les sondages lui donnaient raison – à être la première : la première femme.

Même à la fin de la campagne, Clinton n’a pas perdu son souffle, elle a tenu jusqu’au bout. Quand la saison des primaires s’est achevée cette semaine, elle a même gagné dans un des deux derniers états, le Dakota du Sud. Mais Obama a gagné dans l’autre, le Montana, et c’était plus que suffisant. C’était terminé pour elle, mais elle n’avait toujours pas abandonné.

Pourquoi ne pas l’obliger à le faire ? Clinton a attiré le soutien de plus de 17 millions d’électeurs. Un grand nombre d’entre eux ont indiqué aux sondeurs qu’ils ne voteraient pas pour Obama si Clinton était vaincue. Cela représente quasiment la moitié de l’affluence du parti démocrate – essentielle pour la campagne d’Obama, et une cible suffisamment tentante pour que le Républicain John Mac Cain essaye de la récupérer.

Ceux qui ont mené la campagne d’Obama ont aussi clairement indiqué qu’ils désiraient recruter ses collecteurs de fonds, qui ont aidé Clinton à rassembler plus de 150 millions de dollars et pourraient en trouver des dizaines de millions de plus pour lui.

Alors les deux hommes la couvrent déjà d’éloges, la complimentant d’une façon qui aurait été inimaginable il y a quinze jours.

Les partisans de Clinton veulent davantage que des éloges – ils espèrent qu’Obama lui propose d’être sa vice-présidente. De source privée, elle aurait dit cette semaine qu’elle accepterait.

Il est possible qu’elle l’obtienne, mais ce sera à Obama de décider, et c’est loin d’être une certitude. La course pour la présidence va sans doute se poursuivre sans elle. Mais elle n’est pas encore décidée à faire sa révérence.

  

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!