-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Alger: descente de police au square Port-Saïd

الشروق أونلاين
  • 1892
  • 0
Alger: descente de police au square Port-Saïd
D.R

Les services de sécurité ont fait une descente au marché du change parallèle des devises au square Port-Saïd à Alger, et procédé à l’arrestation des dizaines de jeunes.

D’importantes sommes d’argent en dinars et en devises ont été saisies par des policiers, en civil, ayant assiégé le square Port-Saïd, où des dizaines de jeunes proposant leurs services aux passants, ont été arrêtés et conduits aux commissariats de police de la capitale.

Outre l’arrestation des dizaines de jeunes, la descente policière, lancée dimanche vers 10 heures, a été soldée par la saisie de sommes colossales trouvées sur les cambistes.  

Pour en savoir plus sur l’opération, Echorouk a tenté d’interroger les éléments de la police déployés à Port-Saïd, mais ces derniers ont refusé de faire des déclarations en se contentant de dire qu’ «ils ne savent pas ce qui se passe».  

Selon des témoins oculaires, les policiers en civil ont fait descente au marché square Port-Saïd et assiégé la place. A la vue des  policiers,  certains cambistes ont tenté de s’échapper et se débarrasser de l’argent qu’ils avaient sur eux. En vain, car les commerçants du coin ont refusé de recevoir l’argent de crainte d’être accusés de complicité.

Selon d’autres sources, les services de sécurité ont maintenu leur position aux abords de la placette deux heures durant, pour empêcher les cambistes d’y revenir. Une heure plus tard, la placee qui grouillait de monde auparavant est devenu déserte, dont la descente policière est sur toutes les lèvres.  

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
  • vous comprenez rien

    Qu'est ce qui vous dérange dans ces marchés parellèle de devises ?

    Les devises qui y circulent ne viennent pas des caisses de l'état et ne sont pas la propriété de l'état.

    Ces devises sont issues des pensions et des immmigrés.

    Les devises de l'état vont dans les banques du QATAR VIA des banque salgeriennes. Tous vos ministres sans recourrir au marché parallèle ont des villas et des comptes bien garnis en EUROPE.

    Ce sont vos gouvernants qui vous pillent et non les cambistes.

  • Touazi Ali

    La seule solution c est le respect des institutions de l Etat Algerien, c est a dire appliquer la loi dans toute sa rigueur,ces marches paralleles doivent etre combattus et interdit conformement a la loi.
    Ces bandes de mafiosis doivent rendre compte a la justice de notre pays,Nul n est au dessus des lois.

  • Sans Nom

    Le bateau algérie est très solide, il est sur la bonne voie,
    les institutions de l'étatse modernisent, il est temps de donner un coup de balai contre cette vermine qui mine l'économie, qui triche, qui vole, puis pour se laver fait le clown en allant prier à la mosquée, alors que toute cette racaille n'a ni foi ni loi.
    Mais les services vont y mettre de l'ordre, quoi qu'il arrive

  • Abdelmalek

    A[Avant de faire des descente faut localiser d où provient les devises De la banque bien sur Donc il faut payer les retraités immigrés en monnaie locale avec un bonus qui remplace le marché parallèle et le dossier clos C est une opération qui ressemble étrangement celle de Hamrouch contre le commerce parasitaires des années 90 Peut être qu on cherche un soulèvement pour abandonner le bateau Le code de la famille pénal la femme l alcool l école l université les voitures c est de la provocation

  • Amirouche halima

    Il faut mettre fin a ces marches paralleles,qui causent des degats enormes a l economie du pays.Il faut en contre partie autoriser des officines officielles de changes soumises a la reglementation en vigueur dans les gares et les aeroports ainsi que le centre ville.