-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

M. Berlusconi reste confus sur ses projets pour redresser l'économie italienne

الشروق أونلاين
  • 1104
  • 0
M. Berlusconi reste confus sur ses projets pour redresser l'économie italienne
Silvio Berlusconi

A u lendemain de sa nette victoire, Silvio Berlusconi a une ambition pour les cinq années à venir. “Je veux aller me coucher chaque soir en ayant le sentiment d'avoir fait quelque chose d'utile pour le pays”, a confié le futur président du Conseil italien, mardi 15 avril, lors de sa première conférence de presse. Les occasions ne devraient pas manquer, au moment où l'Italie, en panne de croissance depuis une dizaine d'années, est doublement frappé par la détérioration de la conjoncture internationale.

M. Berlusconi a dressé une liste non exhaustive des difficultés du pays devant la presse : “Déficit en infrastructures, coût de l’énergie supérieur aux autres pays, évasion fiscale record, coût de l’administration”, etc. Mais il se veut rassurant : “Nous avons déjà gouverné pendant cinq ans, nous avons appris le métier et nous mettrons très vite à profit notre expérience”.

C’est pourquoi il annonce la formation “rapide” d’une équipe “légère”, composée de “personnalités expertes, immédiatement opérationnelles”.

FÉDÉRALISME FISCAL

Le chef de la droite met en avant la lutte contre l’évasion fiscale et la réduction des dépenses publiques. Mais, beaucoup d’économistes italiens s’interrogent sur sa capacité à mettre en œuvre les réformes nécessaires pour relancer l’économie et sortir du marasme un pays qui est aussi en queue de peloton européen pour la productivité.

Si les mesures de libéralisation entreprises par le centre-gauche devraient être poursuivies, les intentions d'”Il Cavaliere” restent globalement confuses.

“J’ai lu presque entièrement le rapport de la commission Attali, mais je n’y ai pas trouvé d’idées bouleversantes”, a-t-il avoué. Faute de détailler sa politique économique, il a égrené des annonces ponctuelles correspondant à des promesses de campagne, comme l’introduction du quotient familial et divers cadeaux fiscaux qu’il compte appliquer “progressivement en fonction de l’état des comptes”.

Sa priorité est le sauvetage de la compagnie aérienne Alitalia, au bord de la faillite alors que la négociation avec l’unique repreneur déclaré, Air France-KLM, est au point mort. “Cette affaire se résoudra de manière tranquille et sereine, quand je serai au gouvernement”, a estimé le leader de la droite, persuadé que des investisseurs italiens sont prêts à voler au secours de l’entreprise.

“Ce serait un comble si nous n’avions pas de compagnie nationale pour l’Exposition universelle de 2015 attribuée à Milan”, a-t-il ajouté.

Le gouvernement sortant, qui tente de renouer le dialogue entre les syndicats d’Alitalia et le groupe franco-néerlandais avant de passer le relais, a aussitôt demandé “une rencontre urgente” avec M. Berlusconi. Exsangue financièrement, la compagnie est dans une situation “dramatique”, selon le nouveau président d’Alitalia, Aristide Police, qui rencontrait les syndicats mardi.

Sans garanties financières suffisantes, l’Association internationale du transport aérien (IATA) a menacé de lui retirer sa licence.

Le sort de la compagnie, mais surtout l’avenir de l’aéroport de Milan Malpensa, abandonné en tant que “hub” par Alitalia depuis le 31 mars, tiennent à cœur la Ligue du Nord : “Le Nord a investi beaucoup d’argent, et l’aéroport ne peut pas fermer”, a tonné Umberto Bossi, leader du parti populiste. Avec 25 sénateurs, celui-ci tient la majorité entre ses mains.

Il n’est pas étonnant que M. Berlusconi, alors qu’il négocie avec ses alliés les principales charges de l’Etat, se fasse le défenseur de l’escale lombarde. Mais il n’a rien dit de l’autre revendication de son allié du Nord, à savoir le fédéralisme fiscal. Une réforme qui pourrait mener, selon un dirigeant de la Ligue, à “une sécession douce”.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!