-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Crise financière: la Banque d'Angleterre pourrait injecter plus de 60 milliards d'euros

الشروق أونلاين
  • 3278
  • 0
Crise financière: la Banque d'Angleterre pourrait injecter plus de 60 milliards d'euros
banque d'angleterre

Les mesures de la banque centrale seront dévoilée lundi, a indiqué dimanche le ministre britannique des Finances. L'opération vise à assouplir les conditions du crédit en Gran-Bretagne, tant entre banques qu'auprès des particuliers.La Banque d’Angleterre (BoE) annoncera lundi une plan visant à enrayer la crise financière, a indiqué dimanche le ministre britannique des Finances, Alistair Darling sur la chaîne de télévision BBC 1. Le chancelier de l’Echiquier n’a pas confirmé les chiffres de la presse, mais a indiqué que le plan de la BoE viserait “dans les faits à prêter aux banques afin de débloquer la situation”. La BBC avait indiqué samedi, citant des sources proches du dossier, que la banque centrale allait racheter aux établissements financiers britanniques pour 50 milliards de livres de crédits immobiliers et les échanger en obligations d’Etat d’une durée d’un an avec possibilité de les proroger jusqu’à un maximum de trois ans. Si le chiffre de 50 milliards de livres était confirmé, il s’agirait de la plus importante initiative du genre dans l’histoire du pays. L’opération de la Banque d’Angleterre vise à desserrer les conditions du crédit dans le pays, rendues difficiles en raison de la crise des prêts hypothécaires à risque (“subprime”) aux Etats-Unis. “Nous essayons de dénouer la crise afin que les banques puissent mettre des fonds à disposition dans le système financier britannique… (La BoE) prêtera de l’argent, il faut donc qu’il soit remboursé, et nous prendrons en garantie des obligations mais l’idée sous-jacente est que cela ouvrira le marché”, a expliqué Alistair Darling. La BoE espère que cette injection d’argent frais satisfera les besoins des établissements, assouplissant les conditions de crédit entre eux puis envers les particuliers. Le “swap” (échange de dettes ou de créances) entre les banques et la BoE visent également à compenser l’effondrement, en août, du marché des obligations adossées à des prêts hypothécaires. Le plan de la BoE répond aux pressions du Trésor en vue d’une opération d’envergure visant à empêcher que la crise financière se transforme en véritable récession. Il a déjà été reproché à la Banque d’Angleterre de ne pas avoir suffisamment aidé les banques britanniques engluées dans la crise du crédit. La Royal Bank of Scotland (RBS), deuxième banque britannique, va annoncer environ quatre milliards de livres (5 milliards d’euros) de pertes supplémentaires, selon le Financial Times de samedi.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!