-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Feux de forêt: le bilan s’alourdit à 65 morts

Echoroukonline
  • 171
  • 0
Feux de forêt: le bilan s’alourdit à 65 morts

Le bilan des victimes des feux de forêt s’est alourdi pour atteindre les 65 morts au niveau national, soit 37 civils et 28 militaires.
Le même bilan fait état de 12 militaires blessés qui se trouvent dans un “état grave”, alors que le dernier bilan arrêté mardi a 23h au niveau national, faisait état de 42 morts (17 civils et 25 militaires). La majorité des victimes a été enregistrée a Tizi-Ouzou.
Pour ce qui est des foyers d’incendies, les efforts des éléments de la Protection civile et de l’Armée nationale populaire, déployés sur le terrain, se poursuivent pour les circonscrire.
Ainsi, sur les 103 incendies déclenchés a travers 17 wilayas du pays depuis lundi dernier, il reste encore 86 foyers d’incendie qui n’ont pas été maitrisés, a indiqué a l’APS le directeur général des forêts, Ali Mahmoudi, précisant que 30 foyers importants ont été enregistrés dans la wilaya de Tizi-Ouzou.
Des incendies sont également toujours en cours au niveau Jijel (16 incendies), Bejaïa (8 incendies) El Tarf (6), Skikda (4), Annaba (4), Blida (4), Guelma (3), Sétif (2), Médéa (2), Alger (1), Batna (1), Bouira (1), Chlef (1), Khenchela (1) Oum El Bouaghi (1) et Tébessa (1).

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a affirmé mardi soir que le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune avait ordonné la mobilisation de “tous les moyens humains et matériels” pour l’extinction de 71 incendies déclenchés dans 18 wilayas et ayant fait 42 morts, relevant que les premiers indices laissent penser qu’il s’agit la d’actes a “caractère criminel”.

“Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a ordonné la mobilisation de tous les moyens humains et matériels pour l’extinction de ces incendies. Sur cette base, les départements ministériels sont a pied d’œuvre pour maîtriser la situation dans les régions sinistrés et sont mobilisés pour venir en aide aux sinistrés de ces incendies qui ont causé le décès de 17 civils et de 25 militaires”, a indiqué M. Benabderrahmane dans une déclaration a la presse.

Affirmant que “les premiers indices laissent penser qu’il s’agit d’incendies a caractère criminel”, le Premier ministre a souligné que “l’Etat sévira contre ces criminels qui seront poursuivis par la force de la loi car ils sont les ennemis de la nature et de la patrie”.

En dépit du fait que les conditions naturelles difficiles aient facilité la propagation des feux, les analyses préliminaires au niveau de Tizi Ouzou font ressortir que les départs de feu avaient été minutieusement choisis de façon a causer le plus de dégâts possible, d’autant que les feux ont pris dans reliefs difficilement accessibles pour les secours, a ajouté le Premier ministre.

  1. Benabderrahmane a fait savoir, a cet égard, que “les services de sécurité avaient capturé deux criminels a Médéa dont un a reconnu être l’auteur de cet acte criminel”.

Soulignant l’engagement de l’Etat a indemniser l’ensemble des citoyens touchés par ces incendies, le Premier ministre et ministre des Finances a fait état d’instructions pour la réquisition de tous les hôtels, y compris ceux du secteur privé, ainsi que les résidences universitaires pour l’accueil des sinistrés.

L’Etat a également décidé d’affréter auprès de certains pays européens des avions bombardiers d’eau, a-t-il dit, affirmant que les contacts étaient très avancés pour le parachèvement rapide de l’opération.

Il présente ses condoléances aux familles des 25 éléments de l’ANP tombés en martyrs

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune a présenté mardi ses condoléances aux familles des 25 éléments de l’Armée, tombés en martyrs, après avoir sauvé plus d’une centaine de citoyens des flammes suite aux incendies de forêts déclarés dans les wilayas de Béjaïa et de Tizi Ouzou.

“J’ai appris avec une profonde tristesse et une grande affliction la nouvelle du décès de 25 éléments de l’Armée nationale populaire (ANP), tombés en martyrs, après avoir sauvé plus d’une centaine de citoyens des flammes dans les monts de Béjaïa et de Tizi Ouzou”, a tweeté le Président Tebboune.

“En cette douloureuse circonstance, nous nous inclinons a la mémoire des enfants vaillants de la patrie. Je présente mes condoléances aux familles des martyrs. A Dieu nous appartenons et a Lui nous retournons”, a-t-il ajouté.

Plus de 40 morts dans des incendies géants

Le président Abdelmadjid Tebboune a déploré sur Twitter la mort de 25 militaires qui tentaient d’éteindre les incendies qui ont débuté lundi soir.

Le bilan continue de s’alourdir. Au moins 42 personnes, dont 17 civils et 25 militaires, ont perdu la vie dans les incendies qui ravagent le nord de l’Algérie, notamment en Kabylie, ont indiqué mardi 10 août les autorités.

Les incendies, qui ont débuté lundi soir, ont tué 17 civils, dont 12 a Tizi Ouzou, selon un nouveau bilan fourni par l’agence officielle APS dans la soirée.

Les feux, qui ont débuté la veille au soir, ont tué 17 civils a Tizi Ouzou et Sétif, selon un nouveau bilan annoncé par le Premier ministre, Aïmène Benabderrahmane. En tout, selon le Premier ministre, ce sont plus de 70 incendies ont éclaté dans 18 wilayas du nord du pays. La protection civile a, elle, fait état d’une centaine de feux dans 16 wilayas.

Le président Abdelmadjid Tebboune a déploré sur Twitter la mort de 25 militaires qui tentaient d’éteindre les incendies, présentant ses condoléances aux familles des victimes.

«C’est avec une grande tristesse que j’ai appris la mort en martyrs de 25 militaires après qu’ils ont réussi a secourir plus d’une centaine de citoyens des flammes, dans les montagnes de Bejaïa et Tizi Ouzou», a écrit le président sur Twitter.

Le ministère de la Défense nationale a précisé que 14 autres militaires souffraient de brûlures a différents degrés. Leur intervention a «permis de sauver des flammes 110 citoyens : hommes, femmes et enfants», ajoute le ministère dans un communiqué.

Pour les autorités algériennes, l’«origine criminelle» de ces incendies ne fait aucun doute. «Cinquante départs de feu en même temps, c’est impossible. Ces incendies sont d’origine criminelle», affirme le ministre de l’Intérieur, Kamel Beldjoud. La radio publique algérienne a annoncé l’arrestation de trois «pyromanes» a Médéa où un incendie s’est aussi déclaré. Un quatrième a été arrêté a Annaba, selon l’agence APS.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!