-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Rapport d'Amnesty International: Peines de mort: L'Algérie en 3ème place

الشروق أونلاين
  • 1152
  • 0
Rapport d'Amnesty International: Peines de mort: L'Algérie en 3ème place

L'organisation Amnesty International a publié hier son rapport annuel relatif aux condamnations à mort prononcées et celles exécutées en 2007. L'Algérie occupe la troisième place avec 271 peines capitales prononcées durant l'année dernière, cependant, les peines de mort ne sont pas exécutées depuis plusieurs années.   Les tableaux que comporte le rapport mettent en relief les peines capitales effectives dans le monde en 2007. Dans ce cadre, l’Algérie n’est pas concernée puisque l’application de ces jugements a été gelée depuis de nombreuses années. En revanche, notre pays occupe la troisième place en terme de nombre de condamnations à mort prononcées; 271, selon le rapport. L’Algérie précède ainsi l’Irak, actuellement en guerre, et les Etats-Unis connus pour les crimes majeurs et le crime organisé. L’Algérie n’est “détrônée” que par la chine avec 1860 condamnations à mort et 307 sentences identiques pour le Pakistan. Le nombre important des condamnations à la peine capitale chez nous en 2007 a un lien sans conteste avec les dossiers traités en relation avec le terrorisme. Avec les affaires des membres de Al Qaida au Maghreb examinées et l’expiration des délais d’application de la loi pour la paix et la réconciliation nationale, le nombre de condamnations à la peine capitale atteint parfois cinq en l’espace d’une semaine seulement.   Cet important chiffre est aussi expliqué par l’implication de certains accusés dans de nombreux actes terroristes, d’où l’apparition de leurs noms dans différentes affaires. Certains cumulent plusieurs condamnations à mort.  Les sessions criminelles durant l’année 2007 se sont penchées sur des noms tristement célèbres impliqués dans des organisations armées telles l’actuelle Al Qaida, le Groupe Salafiste pour la Prédication et le Combat et même le GIA très actif dans les années quatre-vingt-dix. Les “cerveaux” d’opérations terroristes ont été à l’ordre du jour comme Hassen Hattab, Amari Saifi dit “Al Para” et Mokhtar Belmokhtar, alias “Belaouar”.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!