-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Variole du singe: Appel à se préparer à un éventuel rebond de l’épidémie

Echoroukonline
  • 114
  • 0
Variole du singe: Appel à se préparer à un éventuel rebond de l’épidémie

Le virus, que l’OMS recommande d’appeler « mpox », ne cesse de régresser en France et au niveau mondial. Les membres du Comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires publient un ensemble de recommandations pour empêcher son retour.

Au bout de six mois, l’épidémie de monkeypox – que l’Organisation mondiale de la santé recommande désormais d’appeler « mpox » – semble presque avoir disparu en France. Entre le 1er et le 15 novembre, seulement sept nouveaux cas ont été détectés sur le territoire. Au total, quelque 4 100 personnes ont été diagnostiquées positives à ce virus de la famille de la variole.

 L’écrasante majorité (97 %) des cas sont des hommes adultes – 108 (2,6 %) sont des femmes et douze (0,29 %) sont des enfants. Aucun décès n’est à déplorer sur le sol français. Le risque de résurgence n’a pourtant pas totalement disparu, puisque le virus continue à circuler dans de nombreux pays du monde, notamment en Amérique du Sud, où le Brésil, en particulier, observe un plateau haut dans son épidémie. Au niveau mondial, on compte plus de 77 000 cas.

« Le scénario le plus probable à moyen et long terme est celui du maintien d’une circulation virale à bas bruit à l’échelle européenne, rendant l’hypothèse de l’élimination complète de l’infection à virus monkeypox peu probable et conduisant à un risque de reprises épidémiques, voire saisonnières, en France et en Europe », écrit ainsi le comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires (Covars) dans son deuxième avis publié lundi 28 novembre.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!