-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Portant un cessez-le-feu « immédiat »

Washington s’oppose au projet de résolution algérien à Gaza

Echoroukonline
  • 212
  • 0
Washington s’oppose au projet de résolution algérien à Gaza
D.R

Malgré la pression internationale pour atténuer leur soutien à Israël, les Etats-Unis ont de nouveau empêché mardi 20 février le Conseil de sécurité de l’ONU d’exiger un cessez-le-feu « immédiat » à Gaza.

Le projet de résolution, présenté par l’Algérie, qui exigeait « un cessez-le-feu humanitaire immédiat qui doit être respecté par toutes les parties », a recueilli treize voix pour, une abstention (Royaume-Uni) et une contre, le troisième veto américain depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, selon Le Monde.

Présenté par l’Algérie après plus de trois semaines de discussions, le texte s’opposait aussi au « déplacement forcé de la population civile palestinienne », alors qu’Israël a évoqué une évacuation des civils avant une offensive terrestre à Rafah, où s’entassent 1,4 million de personnes dans le sud de la bande de Gaza.

« Un vote pour ce projet de résolution est un soutien au droit des Palestiniens à vivre. A l’inverse, voter contre signifie un soutien à la violence brutale et à la punition collective qui leur est infligée », a commenté mardi, juste avant le vote, l’ambassadeur d’Algérie à l’ONU, Amar Bendjama.

L’ambassadeur palestinien à l’ONU a fustigé ce veto « irresponsable et dangereux » des Etats-Unis. « Le message envoyé aujourd’hui à Israël par ce veto est qu’ils peuvent continuer à faire n’importe quoi en toute impunité », a lancé Riyad Mansour, dénonçant le « bouclier » fourni par les Américains à Israël.

 « Aucune excuse ne peut justifier l’inertie du Conseil de sécurité »

Mais certains s’interrogent sur l’objectif des Etats-Unis avec ce texte. « Est-ce qu’ils veulent vraiment cette résolution ou est-ce qu’ils veulent pousser à un veto ? », a questionné de manière anonyme une source diplomatique, en référence à la grande probabilité d’un veto russe à un texte produit par les Américains.

Malgré la perspective du veto américain, le groupe des pays arabes aux Nations unies avait répété avant le vote son soutien au texte de l’Algérie. « Aucune excuse ne peut justifier l’inertie du Conseil de sécurité et tous les efforts doivent converger pour stopper le carnage à Gaza », a-t-il plaidé dans un communiqué. « Le temps est venu » pour le Conseil d’agir « avant qu’il ne soit trop tard ».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!