Français Économie
Lectures (1472)  Commentaires (0)

Spéculation et multiplicité des mandataires à l’origine de la hausse des prix (UGCAA)

APS/Madjid D.
 

La spéculation et la multiplicité des mandataires sur le marché de gros sont à l’origine de la hausse des prix des fruits et légumes enregistrée depuis des semaines en Algérie, a affirmé mercredi le secrétaire général de l’Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), M. Salah Souilah.

"Les intempéries qui ont touché en février dernier plusieurs wilayas du pays ont suscité un recul de l’offre des produits agricoles, ce qui a encouragé la spéculation et la multiplicité des mandataires sur le marché de gros des fruits et légumes", a souligné M. Souilah, ajoutant que ces facteurs expliquent la hausse sensible des prix des fruits et légumes. "Les produits agricoles commercialisés sont achetés au marché de gros en troisième, voire quatrième main", a affirmé le même responsable, expliquant cette situation par "un manque d’organisation au niveau du marché". Le secteur du commerce nécessite davantage de règles pour mettre un terme au phénomène des mandataires, a-t-il ajouté.

Outre les fruits et légumes, le marché de détail connaît ces dernières semaines une flambée des prix des légumes secs, notamment des pois chiches, des haricots blancs et des lentilles. Une baisse générale des prix y compris de la pomme de terre, dont le prix est de 100 Da/kg est prévue durant les quelques prochaines semaines, selon le SG de l’UGCAA qui a ajouté que nombre de wilayas productives ont entamé la récolte saisonnière de la pomme de terre, dont le prix connaitra "une nette baisse", dès la fin de la semaine prochaine.

Les dispositions contenues dans le nouveau décret exécutif fixant les conditions et modalités d’organisation des espaces commerciaux, ainsi que l’exercice de certaines activités commerciales favoriseront prochainement la stabilité des prix des produits de première nécessité. Parmi ces dispositions, l’obligation pour l’agriculteur de traiter avec le marchand de gros des fruits et légumes à travers une lettre d’accompagnement contenant des informations sur le fournisseur, les quantités commercialisées, ainsi que la date et le lieu de chargement et de déchargement. Cette réglementation contribuera "à la stabilité des prix et permettra aux services compétents de jouer leur rôle dans le contrôle des commerçants et agriculteurs".

Le nouveau texte réglementaire vise notamment à organiser les structures commerciales, notamment les marchés de gros des fruits et légumes, des produits agroalimentaires, des produits industriels, ainsi que les marchés de proximité des fruits et légumes et pour la première fois les pêcheries et autres halles à marées. Le nouveau décret interdit également l’exercice de toute activité commerciale à la peripherie du marché de gros et au niveau des travées.


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (0)


Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha