الإثنين 24 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 14 محرم 1440 هـ آخر تحديث 21:49
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Manifestation des harkis

Soixante-dix mille (70.000) Algériens ont déposé en 18 mois des demandes auprès du Centre d’anciens combattants algériens dans l’armée française pour obtenir la nationalité française.

Dans une déclaration à Echorouk, le représentant dudit centre a révélé dimanche que le nombre de demandeurs d’être naturalisés Français a considérablement augmenté durant la période allant de 2 janvier 2017 au 30 juin 2018. En effet, ces demandes sont formulées soit par les intéressés eux-mêmes ou par le biais de leurs enfants ou leurs petits-enfants, et ce à travers la présentation de la carte d’”ancien combattant de l’armée française” ou titre de reconnaissance de la Nation.

Selon la même source, les Algériens qui demandaient jadis d’obtenir une carte d’ancien combattant -que le consulat remet à ceux qui ont régularisé leur situation après l’Indépendance de l’Algérie, présenté un certificat attestant d’avoir travaillé pour l’administration française entre 1930 et 1953 et ceux qui sont contraints d’accomplir le service militaire dans les rangs de l’armée française entre 1954 et 1961- demandent désormais un Titre de reconnaissance de la Nation(TRN). Ce qui explique, aux yeux de notre source, cette nette hausse du nombre d’Algériens qui souhaitent obtenir la nationalité française.

Il convient de noter que le TRN est accordé à ceux qui ayant participé à une guerre ou aux opérations militaires menées par la France pendant au moins 90 jours, sachant que les demandes sont instruites par les services départementaux de l’Office national français des anciens combattants et victimes de guerre (ONACVG) et sont ensuite soumises à l’avis de la commission nationale de la carte du combattant.

Rappelons que les autorités françaises ont décidé en 2016 la revalorisation des pensions d’anciens combattants algériens – enrôlés contre leur gré dans les rangs de l’armée française pendant la guerre contre l’Allemagne et la guerre d’Indochine- de 50 à 100 euros, soit environ 10.000 à 15.000 dinars.

Notons enfin que le ministère français de l’Intérieur a annoncé la naturalisation de 40.000 entre 1998 et 2017.

Nouara Bachouche / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/eyWSXq
Algériens France naturalisation

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close