الثلاثاء 25 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 15 محرم 1440 هـ آخر تحديث 23:56
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Quand la France continue d'utiliser la carte des harkis

Le ministère français des Affaires étrangères a affirmé qu’”il continuera d’œuvrer en ce sens pour le retour sur leur terre natale des anciens harkis et rapatriés d’Algérie”, non sans rappeler toutefois la nécessiter de ” ne pas sous-estimer la sensibilité dans l’opinion et pour les autorités (algériennes) de cette question”.

Il s’agit en effet d’une réponse du Quai d’Orsay, qui date du 17 juillet dernier, à une question écrite du député LR, Damien Adam qui avait interrogé, le 29 mai dernier, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian sur la situation des harkis et la libre circulation entre la France et l’Algérie.

“L’histoire de la relation de la France avec l’Algérie est marquée par des épisodes douloureux, dont la mémoire subsiste encore aujourd’hui”, a rappelé le Quai d’Orsay, affirmant que “Le gouvernement français est sensible à la détresse ressentie par les anciens harkis et leurs familles, qui ont dû quitter la terre où ils sont nés et qui ne peuvent y revenir, même pour leur dernier voyage.”

“Lors de sa visite à Alger le 6 décembre dernier, a indiqué encore le ministère français de l’Europe et des Affaires étrangères, le président de la République (Emmanuel Macron) a été très clair. Il a exprimé son souhait de travailler avec les Algériens à la réconciliation et à l’apaisement des mémoires”.

D’après le même document, le président français Emmanuel Macron avait alors annoncé ” des mesures pour engager la France dans ce travail”, et déclaré ” attendre des démarches réciproques en Algérie”, tout en appelant les officiels algériens ” à faire des gestes à l’égard de ceux qui sont nés en Algérie (harkis) et qui veulent pouvoir y revenir”, soulignant que ” certains anciens harkis ont pu individuellement se rendre en Algérie”.

En revanche, le document a soutenu qu’”il convient de ne pas sous-estimer la sensibilité dans l’opinion et pour les autorités de cette question”.

“La France continuera d’œuvrer en ce sens pour le retour sur leur terre natale des anciens harkis et rapatriés d’Algérie”, a réitéré le MAE français.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/3ghtdd
Algérie Harkis Quai d’Orsay

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close