-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Fekir avoue avoir déçu son père en choisissant les Bleus

Echoroukonline
  • 850
  • 0
Fekir avoue avoir déçu son père en choisissant les Bleus
D.R
Nabil Fekir, vainqueur de la coupe du monde avec les Bleus en 2018 contre la Croatie (4-2)

Le joueur international français Nabil Fekir a tenu ,dimanche, des propos retentissants au sujet du choix de jouer pour les Bleus au détriment des Verts.

Fekir, 29 ans, a disputé son premier match international sous le maillot tricolore en mars 2015 contre le Brésil en amical.

Son premier match officiel avec l’équipe de France a lieu en octobre 2016 contre la Bulgarie dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2018 en Russie.

“Il (mon père) ne voulait pas cela (choisir l’équipe de France). C’est normal. Je comprends parfaitement cela. Il a toute sa famille la-bas, il a grandi la-bas. Toute sa vie est la-bas. Ca lui a fait un peu mal quand j’ai choisi la France. Mais c’est la vie: il y a des décisions, et c’était la mienne. Je prends mes responsabilités”, a dit Fekir dans un entretien au Guardian.

“Mon père est arrivé en France l’année avant ma naissance. Ma mère est Algérienne mais y est depuis plus longtemps. Chaque année ou presque, j’allais en Algérie. Je me sens Français et Algérien. Certaines personnes ne comprennent pas qu’on peut avoir la double nationalité, qu’on peut aimer deux pays a la fois. C’était difficile pour moi. J’étais jeune. Beaucoup de gens disent de choisir la France, beaucoup disent l’Algérie. Finalement, j’ai choisi la France mais ce furent des moments très, très durs. C’est la vie. Je ne regrette rien de ce que j’ai fait”, a reconnu le pensionnaire de Bétis.

En effet, Fekir n’a plus joué en équipe de France depuis presque deux ans, soit le 8 septembre 2020 a l’occasion du match France-Croatie.

Vu le riche effectif des Bleus, notamment en milieu de terrain et en attaque, l’ancien joueur de Saint-Etienne pourrait éventuellement rater le Mondial 2022 au Qatar.

Aulas se félicite d’avoir empêché “Fekir” de rejoindre les Verts

Le président de l’Olympique lyonnais (OL), Jean-Michel Aulas qui a pesé de tout son poids pour convaincre Nabil Fékir d’opter pour la France s’est dit très fier de voir ce dernier en maillot tricolore.

Nabil Fekir, c’est le mélange du travail, de l’altruisme et d’un pied gauche exceptionnel. Le joueur s’est fait lui-même, toujours soucieux de ses proches, de sa famille. En pleine compétition, a Istra, ce chef de clan me demande des nouvelles : son frère Yassin a signé son premier contrat chez nous. (…) Il aurait pu opter pour la sélection nationale algérienne. Il est aujourd’hui au plus haut niveau avec les Bleus,  a souligné le président de l’OL, qui avait incité son joueur a rejoindre la sélection tricolore en 2015. L’année a laquelle les dirigeants de la FAF s’activaient pour convaincre Fekir de rejoindre la sélection nationale dirigée alors par le technicien français, Christian Gourcuff.

En mars de la même année, le président de la Fédération algérienne de football (FAF), Mohamed Raouraoua, qui avait jusque-la réussi a faire venir de nombreux joueurs binationaux grace a la loi des Bahamas, avait affirmé que le milieu offensif de l’OL avait choisi de “jouer pour l’Algérie”. “Fekir a effectivement appelé Gourcuff (le sélectionneur des Fennecs, NDLR) au téléphone, pour lui faire part de sa décision de jouer pour l’Algérie”, avait-il ajouté.

“L’Algérie est une partie de mon cœur, la France aussi”, a expliqué Fekir dans les colonnes du journal français “L’Equipe”. “Mon père aurait aimé me voir jouer pour l’Algérie. Mais c’est moi le joueur, c’est moi qui suis sur le terrain. Ce sera l’équipe de France et ça ne changera plus! Je suis très attaché a cette équipe”, a-t-il affirmé.

Aujourd’hui, Fekir fait partie de l’échiquier de Didier Deschamps, bien que celui-ci ne l’ait pas fait jouer beaucoup, qui a remporté la coupe du monde 2018 en s’imposant en finale (4 a 2) face a la Croatie.

En tout cas, les déclarations de Jean-Michel Aulas ne manquent surtout pas de remettre au goût du jour la question des joueurs binationaux qui sont toujours appelés a choisir entre l’Algérie et la France. D’ailleurs, les exemples n’en manquent pas, dont Zidane, Meriem, Fekir…pour ne citer que ceux la.

                                                                                                                                             Ali Behlouli / Traduit par: Moussa. K.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!