الأربعاء 16 جانفي 2019 م, الموافق لـ 10 جمادى الأولى 1440 هـ آخر تحديث 17:01
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Des centaines de moutons décimés par une fièvre foudroyante. Des centaines de têtes d’ovins ont été ravagées par une épidémie de peste des ruminants ces derniers mois. De nombreux éleveurs accusent les autorités sanitaires de les avoir abandonnés face à cette épidémie.

Après la détection de nombreux foyers de la peste des petits ruminants (PPR) qui ont décimé nombre d’ovins et de caprins (plus de 2000 têtes), voilà qu’une autre maladie virale hautement contagieuse, la fièvre aphteuse, frappe et se propage de manière inquiétante.

Le Dr Nadjib Dahmane, responsable national à la communication du Syndicat national des médecins vétérinaires, a confirmé a déclenché la sonnette d’alarme mettant en garde contre un génocide qui coutera la vie au cheptel ovin, dû à la propagation de l’épidémie de la peste ovine, sévissant actuellement.

Echorouk a appris de la même source que le ministère de tutelle, Agriculture, n’a plus que 15 jours pour y remédier en veillant à fournir, pas moins de 25 millions de vaccins contre cette épidémie qui affecte les petits ruminants, sans quoi la catastrophe serait inévitable, selon lui.

S’exprimant lors d’une conférence de presse, en marge d’une visite de travail dans cette wilaya, M. Bouazghi a indiqué que des mesures d’urgence ont été prises par le gouvernement pour l’acquisition de grandes quantités de vaccin afin de les mettre à la disposition des éleveurs en vue de contenir la propagation de l’épidémie ».

Depuis octobre 2018, des milliers de moutons ont été décimés par la peste des petits ruminants à travers 13 wilayas [départements], notamment El Bayadh, Tébessa, Béjaïa, Laghouat et Djelfa.

Ouahiba Slimani/ version française: Rachel Hamdi

https://goo.gl/LH7Coe
Cheptel décimés Peste

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close