السبت 15 ديسمبر 2018 م, الموافق لـ 07 ربيع الآخر 1440 هـ آخر تحديث 23:01
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Le ministère des Affaires étrangères a affirmé ,mercredi, dans un communiqué que la rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme sur les droits des migrants, Felipe Gonzalez qui a demandé d’arrêter le rapatriement de migrants clandestins avait “outrepassé les limites de son mandat”.

Dans son communiqué, le MAE a réagi aux déclarations de Felipe Gonzalez tenues en marge de sa visite au Niger au cours de laquelle il a appelé à cesser les expulsions de migrants clandestins, prétendant que ceux-ci font l’objet des dépassements lors des opérations de rapatriement dans leur pays d’origine.

“Le gouvernement algérien a rejeté globalement et dans le détail les assertions” du Rapporteur spécial du Conseil des droits de l’homme sur les droits des migrants, Felipe Gonzalez Morales”,  a indiqué le département de Abdelkader Messahel dans un communiqué, jugeant que ce responsable onusien “non seulement outrepasse les limites de son mandat mais prend pour vérités, les allégations des personnes reconduites à la frontière pour séjour illégal”.

Abderrezak Boulkemh / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/N2qHm3
Felipe Gonzalez MAE Migrants clandestins

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close