-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
En guise de solidarité avec les palestiniens

Miss Grèce se retire de Miss Univers

Echoroukonline
  • 431
  • 0
Miss Grèce se retire de Miss Univers

Dans le cadre de la campagne lancée pour le boycott du concours Miss Univers dont le pays hôte est l’entité sioniste, Miss Grèce Rafaele Plastira a décidé de se retirer de la compétions prévue le 12 décembre prochain.

Plastira a profité de sa publication Instagram pour annoncer a ses abonnés qu’elle ne participerait pas au concours, citant le pays hôte comme raison de sa décision, en raison du conflit qui l’oppose a la Palestine.

« Je n’assisterai pas a ‘Miss univers’ cette année. La raison en est le pays », a-t-elle déclaré. « Je ne peux pas monter sur cette scène et faire comme si de rien n’était quand les gens se battent pour leur vie la-bas.”

La Campagne palestinienne pour le boycott académique et culturel d’Israël (PACBI),a salué lundi la décision de la candidate  Rafaele Plastira de se retirer du concours de Miss Univers, qui doit se tenir en Israël.

Afrique du Sud : nouvel appel au boycott 

Des manifestants se sont rassemblés devant le siège de Miss Afrique du Sud a Johannesburg, pour appeler la détentrice de la couronne au boycott du concours Miss Univers. Israël, pays hôte de l’événement n’ayant pas bonne presse en Afrique du Sud en raison du conflit qui l’oppose a la Palestine.

Une pression supplémentaire pour Lalela Mswane, la représentante sud-africaine après celle du gouvernement dans un pays qui se souvient encore de l’apartheid.

‘’ Nous avons lancé un appel clair a Lalela Mswane pour qu’elle boycotte Miss Univers parce qu’elle se déroule dans un Etat d’apartheid. En tant que Sud-Africains, nous pouvons comprendre cela. Nous comprenons la brutalité dont nous avons été victimes et dont nous sommes les témoins quotidiens contre des Palestiniens sans défense.’’, a expliqué Mandla Mandela, député sud-africain.

Les femmes de l’ANC, le parti au pouvoir sont aussi montées au créneau.

“Miss Afrique du Sud doit se retirer du concours. Même si elle a un manager, elle a toujours sa vie en main, et elle doit comprendre qu’elle ne serait pas la, qu’elle n’aurait pas participé a ce concours si l’Afrique du Sud était toujours opprimée.”, a souligné Bathabile Dlamini, responsable de la ligue des femmes du Congrès national Africain.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!