-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Les forces étrangères appelées a quitter le pays

Une équipe de l’ONU pour surveiller l’accord de cessez-le-feu en Libye

Echoroukonline
  • 50
  • 0
Une équipe de l’ONU pour surveiller l’accord de cessez-le-feu en Libye
D.R

Le Conseil de sécurité de l’ONU a adopté a l’unanimité vendredi une résolution qui appelle toutes les forces étrangères et tous les mercenaires a quitter la Libye et donne le feu vert a une équipe de l’ONU pour surveiller l’accord de cessez-le-feu convenu en octobre 2020.

Lors d’un deuxième vote vendredi après-midi a New York, les ambassadeurs ont également adopté a l’unanimité une résolution renouvelant les mesures relatives a l’exportation illicite de pétrole jusqu’au 30 juillet 2022.

L’accord de cessez-le-feu négocié par l’ONU l’année dernière a été signé par des représentants militaires du Gouvernement libyen d’accord national (GNA), internationalement reconnu, et par l’administration rivale de « l’Armée nationale libyenne » (ANL), basée dans l’est de la Libye.

L’accord de cessez-le-feu appelait également a la mise en place d’un mécanisme de suivi pour sa mise en œuvre, et les détails ont été précisés dans les propositions du 29 décembre, soumises par le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, comme demandé par le Conseil.

Ce rapport a été soumis au Conseil le mois dernier, et le chef de l’ONU a proposé la semaine dernière un déploiement par étapes pour l’équipe de surveillance du cessez-le-feu de la Mission d’appui des Nations Unies en Libye (MANUL), qui nécessiterait un maximum initial d’environ 60 personnes, selon des détails relayés jeudi lors d’une conférence de presse a New York.

Les observateurs «seraient déployés a Syrte une fois que toutes les conditions d’une présence permanente auront été remplies, y compris, évidemment, les aspects sécuritaires, logistiques, médicaux et opérationnels», a déclaré le porte-parole du Secrétaire général, Stéphane Dujarric. « Et entre-temps, une présence avancée serait établie a Tripoli dès que les conditions le permettront ».

Informant les journalistes juste avant que les résultats du vote ne soient divulgués au Conseil, Dujarric a déclaré que l’ONU s’était engagée a «aider les dirigeants politiques de la Libye», notant que «ce que nous voulons voir, c’est que tous les combattants étrangers quittent la Libye ».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!