Français Actualité
Lectures (609)  Commentaires (0)

M. Messahel salue le retour progressif à l’ordre constitutionnel au Mali

APS/H.Rachel.
 

Le ministre délégué chargé des Affaires maghrébines et africaines, Abdelkader Messahe,l a salué, jeudi à Abidjan, ’’le retour progressif à l’ordre constitutionnel au Mali avec la nomination des autorités de transition, le président de la République par intérim, le Premier ministre et le Gouvernement’’.

Dans son intervention au sommet des Chefs d’Etat de la CEDEAO dont les travaux se sont ouverts jeudi dans la capitale ivoirienne, M. Messahel a souligné ’’qu’au terme de ce processus de retour progressif à l’ordre constitutionnel, le Mali a pu mettre en place un Gouvernement d’Union Nationale qui jouit de la légitimité nécessaire lui permettant de renouer avec le plein exercice de son autorité régalienne".

M. Messahel, qui a réitéré’’ le plein appui de l’Algérie aux nouvelles autorités et le devoir de solidarité envers le peuple frère malien, a lancé un appel à la communauté internationale pour appuyer les efforts des autorités maliennes".

S’agissant de la situation au Nord du Mali, M. Messahel a estimé que la "solution qui ne peut être que politique et pacifique, sera la résultante d’un dialogue inclusif entre maliens et notamment entre le Gouvernement et la rébellion touarègue".

"L’Algérie, qui encourage ce dialogue qui doit tenir compte des revendications légitimes des populations du nord ainsi que de l’impératif du respect de l’intégrité territoriale du Mali, est prête à apporter sa contribution comme elle l’a fait par le passé", a-t-il ajouté.

Dans ce contexte, le ministre a appelé à la " convergence de tous les efforts de bonne volonté aussi bien des pays du champ, de l’Union Africaine et des partenaires de la communauté internationale, afin de permettre aux autorités maliennes de faire face aux urgences auxquelles se trouve confronté le pays".

M. Messahel, a enfin, évoqué la situation de crise humanitaire que vit le pays suite à la sécheresse et au conflit armé qui l’ont affecté. Il a rappelé dans ce cadre "l’aide consentie par l’Algérie aux populations qui ont trouvé refuge aux frontières entre les deux pays ainsi que les préparatifs en cours d’une aide humanitaire, en coordination avec les autorités maliennes et les organismes spécialisés des Nations Unies, au profit des populations du nord et des personnes déplacées dans le sud du pays".

M. Messahel, rappelle-t-on, a présidé la délégation algérienne aux travaux de ce sommet de la CEDEAO, consacré à la situation sécuritaire et politique au Mali et en Guinée Bissau, et auquel ont été conviés l’Algérie et la Mauritanie.


S'abonner au flux RSS des commentaires Commentaires (0)


Postez votre commentaire

  • Gras
  • Italique
  • Souligner

Caractères restants 500

Entrez le code que vous voyez dans l'image s'il vous plait:

Captcha