-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Dans un entretien à Elchark Elyaoum

Belhimer: «L’Algérie est en mesure de désamorcer les mines semées le long de ses frontières»

Echoroukonline
  • 219
  • 0
Belhimer: «L’Algérie est en mesure de désamorcer les mines semées le long de ses frontières»
D.R
Ammar Belhimer, ministre de la Communication

Le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer a affirmé que l’Algérie dispose bel et bien de tous les moyens à même de faire face aux différentes campagnes de dénigrement la visant et de désamorcer les mines semées le long de ses frontières.

Dans un entretien accordé samedi au site électronique “Elchark Elyaoum”, le ministre de la Communication a affirmé au sujet des propos du chef de l’Etat quant aux «données recueillies à propos des campagnes de dénigrement visant l’Algérie et leur origine» qu’effectivement «nous sommes au courant de tout ce qui se trame contre nous et disposons absolument de tous les moyens en mesure de désamorcer les mines semées le long de nos frontières».

Pour Abdelaziz Belhimer, la déclaration du président Tebboune affirmant que «l’Algérie est un pays incontournable…» se  veut un «message à tous ceux qui usent de sales procédés pour renoncer à ses positions constantes et inaliénables».

Il a rappelé, à ce titre, que les institutions de l’Etat à leur tête l’Armée nationale populaire (ANP) «s’emploient à tous les niveaux et utilisent des outils ultradéveloppés pour contrecarrer toutes ces attaques quels que soient leurs types et leurs origines». «Et ce, explique-t-il, pour préserver la stabilité du pays et la cohésion de notre peuple à la lumière de la montée d’une hostilité basée  sur des intérêts géopolitiques et l’alliance d’un pays de voisinage avec des organisations dangereuses y compris terroristes, ce qui constitue un danger pour le monde entier et pas seulement pour l’Algérie».

S’agissant de «la contre-révolution menée par des résidus de la  issaba (bande)», le ministre a précisé qu’«il s’agit de ceux qui refusent la volonté du peuple et ne se soucient que de leurs intérêts personnels après que le Hirak béni les a rejetés et déjoué leurs plans».

«Bien qu’ils soient repoussés durant ces deux dernières années, mais leurs agents continuent d’agir en cachette et dressent des obstacles face à toute tentative de changement en mieux», a-t-il soutenu.

Ammar Belhier a ajouté que tous les plans concoctés par ces derniers pour bloquer les projets de réforme initiés par le président Tebboune ont été voués à l’échec et ce «grâce à la vigilance et l’intégrité des médias nationaux qui constituent un partenaire principal de l’Etat…».

Le ministre a fait savoir également que les médias en Algérie ont atteint un degré important en matière de professionnalisme et leur responsabilité est grande, estimant qu’«ils ont tiré profit du Hirak populaire pour exercer de nouveau leur métier conformément à la déontologie et aux législations».

Selon lui, «le secteur de l’Information et de la Communication veille plus que jamais à la sauvegarde des acquis réalisés et il n’a point besoin de recommandations pour protéger le pays et faire face aux menaces qui le guettent».

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!