-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Tribunal de Sidi M'hamed

Le fils de Khaled Nezzar acquitté de toutes les charges retenues contre lui

Echoroukonline
  • 2129
  • 0
Le fils de Khaled Nezzar acquitté de toutes les charges retenues contre lui
D.R

Le tribunal de Sidi M’hamed a acquitté jeudi Lotfi Nezzar, fils de l’ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, de toutes les charges retenues contre lui, notamment le blanchiment d’argent, transfert illicite de fonds et faux et usage de faux pour l’obtention d’indus privilèges.

Le procureur de la République avait requis l’application de la loi dans cette affaire.

Pour rappel, ledit  tribunal avait condamné en juillet 2020 par contumace Lotfi Nezzar et son épouse, a une peine de 6 ans de prison assortie d’une amende de 2 millions DA avec émission d’un mandat d’arrêt international.

L’accusé est entré en Algérie pour vider le mandat d’arrêt international émis a son encontre. Le jugement par contumace prononcé contre lui a été invalidé par son collectif de défense induisant l’enrôlement de nouveau de l’affaire devant le tribunal.

Procès du fils de Khaled Nezzar: le verdict attendu le 4 novembre

Le procureur de la République près le tribunal de Sidi M’hamed dans l’affaire de Lotfi Nezzar, fils du général a la retraite Khaled Nezzar, dont le verdit est attendu le 4 novembre prochain.

Lotfi Nezzar, sa femme et trois autres accusés sont poursuivis pour blanchiment d’argent, faux et usage de faux et abus de fonction.

Le fils de l’ancien ministre de la Défense nationale était rentré au pays et a comparu devant le tribunal de Sidi M’hamed où il a fait appel du jugement rendu le 20 juillet 2020 le condamnant a six ans de prison ferme et 2 millions de dinars d’amende.

Selon nos sources, Lotfi Nezzar bénéficie désormais de l’annulation du mandat d’arrêt international émis par le tribunal militaire de Blida qui l’a condamné le 10 février 2020 a 20 ans de réclusion criminelle pour atteinte a l’”autorité militaire” et “complot contre l’autorité de l’Etat”.

Les mêmes chefs d’accusation étaient également retenus contre son père Khaled, Saïd Bouteflika, le général Toufik, le général Tartag et Louisa Hanoune avant d’être abandonnés.

                                                                                 Nouara Bachouche / Traduit par: Moussa. K.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!