-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Le silence du Maroc après la demande de clarification de l’Algérie à l’origine de la rupture des relations diplomatiques

Echoroukonline
  • 361
  • 0
Le silence du Maroc après la demande de clarification de l’Algérie à l’origine de la rupture des relations diplomatiques

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale a l’étranger, M. Ramtane Lamamra a affirmé que le silence du royaume du Maroc après la demande de clarification exprimée par le ministère algérien des Affaires étrangères et de la Communauté nationale a l’étranger, le 16 juillet dernier, concernant “la dérive dangereuse” d’un plénipotentiaire marocain a épuisé toutes les chances et mené a la rupture des relations avec Rabat.

Répondant aux questions des journalistes, a l’issue de l’annonce de la décision de l’Algérie de rompre a partir de mardi ses relations diplomatiques avec le Maroc, suites a ses actions hostiles récurrentes a l’égard de l’Algérie, M. Lamamra a souligné que dans ses deux discours, le souverain marocain “n’a pas apporté une réponse claire ou la clarification attendue par toute personne raisonnable, épuisant ainsi toutes les chances sans prononcer les mots qu’il fallait par devoir de responsabilité et de respect, ce qui a donné lieu aujourd’hui a cette décision”.

“Tous les Algériens qui attendaient une réponse claire a la question exprimée officiellement par le ministère des Affaires étrangères et de la communauté nationale a l’étranger le 16 juillet concernant les propos d’un plénipotentiaire marocain qui avait invoqué un prétendu ‘droit a l’autodétermination du peuple kabyle’ et sur le fait de savoir si ces propos l’engageaient personnellement ou engageaient le Royaume en tant que voisin ou Etat”, a-t-il ajouté.

Lamamra avait annoncé, mardi, publiquement et officiellement, la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc dans le prolongement de l’annonce par le Haut Conseil de Sécurité sur la base de plusieurs facteurs et données dont l’attitude d’un plénipotentiaire du Royaume qui s’est illustré par une dérive particulièrement dangereuse et irresponsable en invoquant un prétendu “droit a l’autodétermination du vaillant peuple kabyle”.

“En tout état de cause, l’Algérie refuse de subir des comportements et des actes condamnables et qu’elle condamne énergiquement. L’Algérie refuse les faits accomplis unilatéraux aux conséquences funestes pour les peuples maghrébins”, avait souligné le Chef de la diplomatie.

“L’Algérie refuse de continuer a entretenir une fausse normalité ayant pour effet de maintenir l’ensemble maghrébin dans une situation de grave précarité, en porte-a-faux par rapport au droit international”, a-t-il précisé.

“C’est pourquoi et sur la base de tous ces facteurs et de toutes ces données, l’Algérie a décidé de rompre les relations diplomatiques avec le Royaume du Maroc avec effet immédiat”, a conclu M. Lamamra.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!