الثلاثاء 16 أكتوبر 2018 م, الموافق لـ 06 صفر 1440 هـ آخر تحديث 14:50
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Emmanuel Macron envisage de récompenser les harkis

La ministre française des armées, Florence Parly a indiqué que le président de la République, Emmanuel Macron “fera bientôt des annonces fortes en faveur des harkis” ayant participé à la guerre d’Algérie ainsi que leurs familles, dont la carte du combattant leur sera accordée dès 2019 à ceux qui ont servi après l’indépendance.

Les déclarations de la ministre française des armées, Florence Parly interviennent en marge des débats à l’assemblée nationale autour de la reconnaissance de la responsabilité de l’État français dans la disparition du militant de la cause algérienne Maurice Audin.

Le président de la République a reconnu que Maurice Audin avait été torturé puis exécuté, ou torturé à mort”, a-t-elle répondu aux questions des députés.

“Au-delà du cas de Maurice Audin, dont la mémoire a été inlassablement défendue, ce qui est reconnu, c’est la part de responsabilité de la France dans l’usage de la torture pendant la guerre d’Algérie”, a-t-elle ajouté, soutenant qu’”Il était temps que la nation accomplisse un travail de vérité sur ce sujet…”.

Selon la ministre, le locataire de l’Elysée ” a encouragé le travail historique sur tous les disparus de la guerre d’Algérie, et il fera bientôt des annonces fortes en faveur des harkis”.

“La nation est et demeure reconnaissante envers tous ceux qui l’ont servie avec honneur, notamment entre 1962 et 1964. C’est pourquoi nous leur accorderons dès 2019 la carte du combattant”, a fait savoir Florence Parly, vivement applaudie par les députés LREM et Modem.

Rappelons que le gouvernement français a fait l’objet de grosses pressions de la part des députés, sénateurs et associations des pieds noirs ayant réclamé l’octroi de la carte du combattant aux soldats ayant servi en Algérie au lendemain de l’indépendance (1962-1964).

En effet, certains députés ont exprimé leur mécontentement suite à la reconnaissance par Macron de la responsabilité de l’Etat français (torture) dans la disparition du mathématicien Maurice Audin en juin 1957.

D’ailleurs, la député Michèle Tabarot du groupe (LR) a dit que le chef de l’Etat a reconnu, le 13 septembre dernier, a reconnu la responsabilité de l’État dans la disparition de Maurice Audin en juin 1957, alors que des milliers de soldats, de pieds-noirs et de harkis ont tragiquement disparu.

 “Il a décidé d’honorer un activiste de l’indépendance de l’Algérie. Quelle douleur pour tous ceux qui ont défendu notre pays au péril de leur vie!”, a-t-elle dit, avant d’ajouter: “Jeudi dernier, le Président n’a pas eu un mot pour les 25 000 soldats français morts durant cette guerre. Pas un mot non plus pour des milliers de Français d’Algérie disparus”.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/mVTJkQ
Florence Parly Harkis Macron

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close