الخميس 22 أوت 2019 م, الموافق لـ 21 ذو الحجة 1440 هـ آخر تحديث 22:00
الشروق العامة الشروق نيوز الشروق +
إذاعة الشروق

Abdelmoumen Ould Keddour, P-Dg de Sonatrach

Le P-Dg de Sonatrach, Abdelmoumen Ould Keddour n’a pas jugé utile de se prononcer sur le recrutement de complaisance, affirmant que le Groupe doit conquérir des marchés à l’étranger de sorte d’éviter une éventuelle asphyxie.

Pour lui, il est inutile de parler de ce phénomène, et c’en réaction à un responsable de la société qui aurait avoué avoir été recruté dans le groupe grâce à l’intervention d’un de ses proches qui n’était autre qu’un ancien dirigeant de Sonatrach.

Lors d’une conférence de presse animée en marge de la signature de deux accords avec le groupe français Total, Ould Keddour a dit que “le recrutement de complaisance existe dans toutes les entreprises et n’est pas l’apanage de Sonatrach”, affirmant que ce qui importe pour l’administration du groupe c’est le plus qu’elle puisse apporter pour la société.

Par ailleurs, il a annoncé des signaux peu rassurants sur la société, estimant qu’il était impératif que le groupe développe ses activités à l’étranger et de conquérir de nouveaux marchés.

Ould Keddour a, en effet, dressé un tableau noir de la situation du groupe qui risquerait “une asphyxie” s’il focalisait ses activités à l’intérieur.

Le P-Dg de Sonatrach a annoncé également le lancement d’un projet d’investissement en Turquie.

Il s’agit de la réalisation d’une unité de propylène en Turquie, dont Sonatrach détient 30% des actions.

“Nous avons eu beaucoup de discussions avec Total dont les contrats d’achat et de vente du GNL. Logiquement, nous renouvelons les contrats avant la fin de chaque année. Ils sont très intéressés par le renouvellement des contrats”, a-t-il répondu à une question sur le renouvellement des contrats gaziers.

Selon lui, quatorze (14) entreprises étrangères ont émis le vœu de s’associer avec Sonatrach dans la commercialisation des produits.

Dans un autre registre, Ould Keddour a souligné que “Sonatrach ne fait pas de politique” et que son but principal était de développer ses capacités. De par cette déclaration, il aurait fait allusion à une situation de crispation des relations entre Alger et Paris après les propos tenus par l’ancien ambassadeur de France en Algérie, Bernard Bajolet qui ont suscité de vives réactions.

Ould Keddour aurait visiblement voulu affirmer que les questions politiques n’influent pas sur Sonatrach, qui est en discussions avec plusieurs groupes spécialisés dans l’exploration, notamment  l’Américain”Exxon Mobile” et le géant italien “Eni” pour l’offshore.

Samira Belaâmeri / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/A9DMzh
Ould Keddour Sonatrach Total

En relation

600

1 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم
  • hacene

    MEN ACHARA QUAOUMEN 40 YAOUM ASBAHA YAKDHEB AKKTHAR MENHOUM TOUT LES ALGERIENS ET PRESQUE LE MONDE ENTIER SAVENT QUE LA SONATRACH N EST PAS UNE SOCIETE ALGERIENNE C EST UNE SOCIETE PRIV2E APPARTIENT AUX RESPONSABLES DU POUVOIR ET ASHAB NOUFOUDH SI AU MOINS LES PRIVILEGI2S ETAIENT DES COMPETENTS C EST PAS GRVE ILS SONT TOUS DES NULLARDS HMIR OULD KADDOUR ALA PUZN OULD ABB2S ATTENTION TERRAIN GLISSANT

close
close