الثلاثاء 25 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 15 محرم 1440 هـ آخر تحديث 21:30
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Farid Bedjaoui

Le nom de Farid Bedjaoui ne figure pas sur la liste des individus réclamés par les autorités italiennes auprès de l’Organisation internationale de police criminelle “Interpol.”

Une simple recherche sur le site de l’ l’Organisation internationale de police criminelle vous permet de réaliser que le nom de Farid Bedjaoui ne fait plus partie de la liste des personnes recherchées par les autorités judiciaires italiennes, sachant que celui-ci faisait l’objet depuis 2013 d’un mandat d’arrêt international.

Selon le site d’Interpol, treize (13) personnes sont en effet recherchées par la justice italienne et point celui de Bedjaoui.

 Un mandat d’arrêt international a été émis, faut-il le rappeler, en 2013 à l’encontre de Farid Bedjaoui à la suite du scandale “Sonatrach-Eni-Saipem”, dont 200 millions d’euros de pots-de-vin auraient été versés, sachant que ce dernier aurait éventuellement joué le rôle d’intermédiaire entre la partie algérienne et italienne.

Notons qu’une audience est prévue près le tribunal de Milan le 19 septembre prochain et sera consacrée à la réponse de la défense des accusés et du procureur général.

Le ministère public auprès dudit tribunal avait requis février dernier une peine de 8 ans de prison ferme à l’encontre de Bedjaoui et de 6 ans de prison contre le président exécutif d’ENI, Paolo Scaroni, actuellement au poste  de président exécutif du club italien, “Milan AC”.

Il reste à confirmer si les autorités italiennes avaient décidé d’abandonner le mandat d’arrêt contre Bedjaoui.

 Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/ht7U3N
Farid Bedjaoui Interpol Justice italienne

En relation

0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close