-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

Directrice de Saidal: On attend une autorisation de l’OMS pour exporter le vaccin anti-Covid

Echoroukonline
  • 662
  • 0
Directrice de Saidal: On attend une autorisation de l’OMS pour exporter le vaccin anti-Covid
D.R

La Directrice générale de Saidal, Fatoum Akacem, a indiqué dimanche que le Groupe attend une autorisation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) pour procéder a la commercialisation du vaccin anti-Covid (Coronavac), fabriqué en partenariat avec le laboratoire chinois Sinovac.

Fatoum Akacem a exprimé au micro de la Chaîne III de la Radio algérienne que le Groupe est en train de faire les démarches pour obtenir une autorisation pour l’exportation du vaccin, et ce après avoir reçu le feu vert de l’Agence nationale des produits pharmaceutiques en coordination avec le partenaire chinois.

Selon la même responsable, les procédures tirent a leur fin et que Saidal attend seulement la visite d’un expert de l’OMS pour officialiser l’autorisation.

La patronne du Groupe a affirmé également que les pays vers lesquels sera exporté le vaccin anti-Covid fabriqué en Algérie ont été sélectionnés en coordination avec le partenaire chinois.

Le Coronavac commercialisé dans les prochaines semaines

Le Coronavac -vaccin anti-covid algérien- sera commercialisé au niveau national dans “quelques semaines”, a annoncé l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP), ajoutant qu’il serait possible de l’administrer aux enfants au-dela de trois ans.

Des discussions ont eu lieu mardi a Alger entre le ministre de l’Industrie pharmaceutique Lotfi Djamel Benbahmed, et le Pdg des laboratoires pharmaceutiques chinois Sinovac, Gao Qiang, sur les perspectives d’élargir la gamme de vaccins a produire localement, outre celui anti-covid.

S’exprimant a la presse en marge de l’audience, qui s’est tenue a huis-clos au siège du ministère, Lotfi Benbahmed a fait savoir que les discussions ont porté sur les voies et moyens de “pouvoir élargir et diversifier le portefeuille de vaccins qui seront fabriqués sur le site de Constantine du groupe Saïdal, outre le vaccin anti-covid, Coronavac”.

Cette rencontre, poursuit-il, représentait une opportunité pour “asseoir la coopération qui existe déja entre l’Algérie et la Chine dans le domaine de la production du vaccin anti-covid, mais aussi pour mettre en relief les perspectives de projets de transfert de technologies dans la fabrication d’autres vaccins sur le site de Constantine”.

Concernant le Coronavac qui sera commercialisé au niveau national dans “quelques semaines”, selon l’Agence nationale des produits pharmaceutiques (ANPP), Benbahmed s’est félicité du fait que “l’Algérie a pu dans un délai record, de quatre mois, procéder au transfert de technologie de fabrication du vaccin anti-covid sur le site de Saïdal a Constantine”.

Il a ajouté que la visite du premier responsable de Sinovac et de la délégation qui l’accompagne en Algérie, permettra de “constater les efforts soutenus par les deux parties, et de préparer aussi la validation prochaine du site de Constantine du groupe Saïdal, producteur de Coronavac, par des experts de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), afin de permettre l’exportation du vaccin vers des pays de l’Afrique”.

Pour sa part, Gao Qiang a indiqué que le programme de sa visite, entamée depuis le 16 décembre, comprenait des discussions avec des représentants du partenaire algérien et ses différentes institutions dans le domaine pharmaceutique, pour s’enquérir de la situation du système national de production du vaccin anti-covid, et étudier les possibilités d’élargir la production locale a d’autres vaccins.

La Pdg du groupe pharmaceutique Saïdal Fatouma Akcem a, quant a elle, indiqué que les axes abordés avec la délégation chinoise ont porté, entre autres, sur l’état de la production du vaccin anti-covid au site de Constantine, qui, a-t-elle dit, “évolue d’une manière très satisfaisante pour la partie algérienne et chinoise”.

Elle a ajouté que les discussions ont concerné aussi “la possibilité de vacciner les enfants au-dela de l’age de trois ans par le Coronavac, et son efficacité contre le variant Omicron”.

Le vaccin anti-Covid algérien a la conquête de l’Afrique

Le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra a affirmé mercredi soir que l’Algérie procéderait prochainement a l’exportation de son vaccin anti-Covid vers des pays africains et ceux qui en ont le plus besoin.

Dans une déclaration a la presse a l’occasion de sa visite en Italie, le chef de la diplomatie algérienne a indiqué qu’”après l’entrée en production il y a quelques jours de la première production du vaccin anti-Covid en Algérie, des négociations pour démarrer une nouvelle chaîne de production devraient bientôt être conclues”.

“Dieu merci, poursuit Lamamra, l’Algérie a su gérer la situation sanitaire et les chiffres baissent considérablement. Elle veut non seulement subvenir a ses besoins nationaux, mais aussi exporter pour partager ses vaccins avec les pays dans le besoin”.

Benabderrahmane lance officiellement la production du vaccin algérien anti-Covid19

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a procédé mercredi a Constantine au lancement de la production du vaccin anti-Covid 19, de la firme chinoise Sinovac, a l’unité du Groupe Saidal sise dans la zone industrielle Palma.

Le Premier ministre qui était accompagné d’une délégation ministérielle, a visité l’unité de production du vaccin et reçu, sur place, des explications sur le processus de fabrication du vaccin et de validation du produit avant l’étude de stabilité et l’enregistrement.

Pour rappel, l’usine de production Saidal de Constantine produira un (1) million de doses de vaccin anti Covid-19 dans le courant du mois d’octobre, 2 millions en novembre et plus de 5,3 millions de doses a partir de janvier 2022.

La capacité de production de cette unité est de 320.000 doses par jour avec une moyenne de 8 heures de travail, soit une production de 8 millions de doses par mois, 96 millions de doses par an et 200 millions de doses suivant le système de travail par équipe.

Benabderrahmane est accompagné, durant sa visite de travail dans la ville des ponts suspendus, par les ministres de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, du Commerce et de la Promotion des exportations, Kamel Rezig, des Transports, Aissa Bekkai, de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, et de l’Industrie Pharmaceutique, Abderrahmane Djamel Lotfi Benbahmed.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!