-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع

L’Algérie ouvre une ambassade a Kigali

Echoroukonline
  • 277
  • 0
L’Algérie ouvre une ambassade a Kigali
Twitter

Les autorités algériennes ont officiellement ouvert une ambassade a Kigali au Rwanda.

“Un accueil chaleureux et des discussions fructueuses avec mon homologue Vincent BIRUTA qui a exprimé la gratitude et l’appréciation des hautes autorités rwandaises pour la décision du président Abdelmadjid Tebboune d’ouvrir une ambassade d’Algérie a Kigali”, a écrit le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra sur Twitter.

Avant l’entame des travaux de la 2e réunion ministérielle Union Africaine-Union Européenne, le ministre Lamamra a tenu ce lundi une séance de travail avec son homologue rwandais Vincent BIRUTA en présence des délégations des deux pays.

La rencontre a porté sur les moyens de renforcer la coopération bilatérale entre l’Algérie et le Rwanda.

A cette occasion, le chef de la diplomatie rwandaise a exprimé “la gratitude et l’appréciation des hautes autorités de son pays pour la décision du président Abdelmadjid Tebboune d’ouvrir une ambassade d’Algérie a Kigali”.

Une décision qui est de nature a propulser les relations entre les deux pays a travers l’activation des accords bilatéraux signés entre l’Algérie et le Rwanda ainsi que la programmation de visites bilatérales prochainement.

Les deux responsable ont également échangé des visions vis-a-vis des crises et conflits auxquels sont confrontés certains pays du continent africain, dont le chef de la diplomatie algérienne a réitéré a ce titre la position constante de l’Algérie pour un règlement pacifique et le rejet de toute ingérence étrangère sous quelque forme et quelle que soit son origine.

Force est de noter que “deux principaux axes sont inscrits a l’ordre du jour de cette réunion, le premier portant sur l’examen de la coopération entre les deux organisations en vue de renforcer les capacités de lutte contre les facteurs menaçant la paix et la sécurité dans les deux continents, Afrique et Europe, et des dossiers inhérents a la bonne gouvernance, a la migration et a la circulation des personnes”, a souligné le MAE dans un communiqué.

“Le deuxième axe a-t-on ajouté, portant sur les moyens d’encourager l’investissement pour opérer des changements structurelles durables en Afrique et d’améliorer les qualifications du facteur humain dans les domaines de l’enseignement, des sciences et de la technologie ponctuera les interventions des ministres africains et leurs homologues européens, précise le document”.

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!