-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Après l’échec du méga projet "Désertec"

L’énergie au cœur d’une rencontre entre Alger et Berlin

Echoroukonline
  • 159
  • 0
L’énergie au cœur d’une rencontre entre Alger et Berlin
D.R

Après l’échec de Désertec -un méga projet pour la production de l’énergie solaire qui n’a jamais vu le jour-, l’Algérie et l’Allemagne semblent toujours intéressées par le domaine de l’énergie.

A ce titre, une rencontre algéro-allemande sur les opportunités d’investissement et de partenariat dans le secteur de l’énergie s’est déroulée, mercredi, entre Alger et Berlin en visioconférence.

A l’ouverture de la rencontre, l’ambassadeur d’Algérie en Allemagne, Noureddine Aouam a relevé «le caractère judicieux du choix porté sur les énergies en ce sens où c’est un secteur dynamique, en pleine mutation et adaptation aux besoins futurs du pays et de ses partenaires, ainsi qu’aux impératifs climatiques».

Toutefois, il a tenu a inviter les opérateurs allemands a élargir leur horizon en matière d’investissement et de partenariat avec l’Algérie car «le spectre est très large et les opportunités multiples».

Dans ce contexte, le diplomate algérien a insisté sur trois aspects majeurs dont il convient de s’imprégner a savoir: en premier lieu, la taille intrinsèque du marché algérien, avec une population dont le niveau de vie est supérieur a celui des autres pays de la région, tandis qu’en deuxième lieu, sa proximité géographique de l’Europe dont elle est un important partenaire, qui a toujours honoré ses engagements, en particulier dans le domaine de l’énergie.

En troisième lieu, a-t-il énuméré, le fait que l’Algérie est la porte d’entrée naturelle vers l’Afrique.

La création de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF), a-t-il expliqué, «est une réelle opportunité a saisir, aussi bien par nos opérateurs économiques que par nos partenaires qui choisiront d’investir en Algérie».

L’ambassadeur d’Algérie a conclu son intervention en invitant les participants a poursuivre et multiplier leurs contacts et, en même temps, a s’ouvrir vers d’autres domaines tout aussi attractifs a l’investissement.

Il s’est engagé a leur apporter appui et accompagnement de l’ambassade sur cette voie, avec comme objectif la mise en place d’un partenariat fondé sur le principe “gagnant-gagnant”.

Pour rappel, cette rencontre a laquelle ont pris part plus de soixante-dix participants, est le fruit d’une collaboration entre l’ambassade d’Algérie a Berlin et l’Association d’Amitié arabo-allemande (DAFG), avec l’appui du ministère des Affaires étrangères.

Après l’échec du projet Désertec, le partenariat algéro-allemand dans le domaine de l’énergie va-t-il enfin aboutir?

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!