-- -- -- / -- -- --
إدارة الموقع
Pour élire un nouveau président de l'Instance

Les députés en viennent aux mains au Parlement panafricain (vidéo)

Echoroukonline
  • 198
  • 0
Les députés en viennent aux mains au Parlement panafricain (vidéo)
D.R

Les élections a la direction du Parlement panafricain ont sombré dans le chaos lundi alors que les législateurs se disputaient la question de savoir si la présidence devait être alternée par région.

Les chaînes de télévision locales ont diffusé en direct des images de la session dégénérant en pandémonium, montrant des législateurs se donnant des coups de pied et s’insultant les uns les autres.

Un groupe de parlementaires a été vu en train de lutter pour une urne transparente.

“Pas de rotation, pas d’élections”, ont scandé plusieurs législateurs, exprimant une demande de rotation régionale des postes de direction.

“Le leadership ne peut pas toujours être a l’ouest ou a l’est de l’Afrique”, a-t-on entendu crier un parlementaire, ajoutant que la violence n’était pas propice a une élection crédible au sein de l’instance basée a Midrand, en Afrique du Sud.

A un moment donné, certains députés ont demandé que la police soit appelée.

Le législateur sud-africain Pemmy Majodina a déclaré que la région de l’Afrique australe était “victime d’intimidation” depuis des années.

“Nous devons mettre un terme a cela et donner a chaque région une opportunité de diriger ce continent”, a-t-elle déclaré.

Le Camerounais Roger Nkodo Dang a exercé deux mandats de trois ans en tant que président depuis 2015.

Il a été précédé par le Nigérian Bethel Amadi, et avant cela par Moussa Idriss du Cameroun.

Le parlement siège trois semaines deux fois par an a son siège a Midrand, situé entre la capitale sud-africaine Pretoria et Johannesburg.

Formé en 2004, l’assemblée est la branche législative de l’Union africaine, mais en réalité ce n’est qu’un organe consultatif.

Ses membres sont élus par leurs législatures nationales.

Faki appelle au sang-froid

Ces échauffourées n’ont pas laissé indifférent Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’Union africaine qui a appelé au sang-froid et au respect des règles de l’instituions.

«Les scènes de violence choquantes au Parlement panafricain aujourd’hui (lundi, ndlr) ternissent l’image de cette honorable institution. J’appelle tous les parlementaires a retrouver leur sang-froid et a se conformer aux règles et procédures de l’institution », a indiqué Faki dans un tweet.

                                                                                                                                                                                      Source: Agences

Ajoutez un Commentaire

Tous les champs sont obligatoires et votre e-mail ne sera pas publié. Veuillez respecter la politique de confidentialité.

Votre commentaire a été envoyé pour examen, il sera publié après approbation!
Commentaires
0
Pardon! Il n'y a pas de contenu a afficher!