السبت 22 سبتمبر 2018 م, الموافق لـ 12 محرم 1440 هـ آخر تحديث 23:03
الشروق العامة الشروق نيوز بنة تي في
إذاعة الشروق
D.R

Le premier semestre de l’année en cours ne fera que réjouir les dirigeants de la société italienne Saipem après une terrible crise vécue en Algérie depuis 2010.

Car la société était parvenue en février dernier à mettre un terme au litige l’opposant à Sonatrach, et n’aura plus à comparaître devant les tribunaux surtout que la justice américaine ait décidé d’enterrer définitivement cette affaire.

 Dans son bilan financier semestriel, Saipem a révélé avoir versé une certaine somme à titre d’indemnité en faveur de la Sonatrach, mettant fin à l’amiable à leur contentieux.

Il est utile de rappeler que le P-Dg de Sonatrach avait expliqué récemment que Saipem versera entre 150 à 200 dollars d’indemnisations à Sonatrach.

Compte tenu de ces indemnités, les dettes de la société italienne s’élèvent pendant els six premiers mois de l’année en cours à 1.325 milliard d’euros, contre 1.296 milliard d’euros, soit une hausse de 29 millions d’euros. Sachant que le document qui est sous nos mains n’a pas précisé le montant accordé au groupe énergétique national.

Sur un autre volet, le document en notre possession a fait savoir que le département américain à la justice n’avait plus demandé à Saipem, depuis le 29 novembre 2015, de lui fournir des informations et des documents supplémentaires dans le cadre de son enquête sur les activités de cette dernière en Algérie.

D’après toujours ce bilan, la justice américaine, avait demandé lors de son enquête menée en 2013, à Saipem d’être coopérative et de mettre à sa disposition tous les documents et toutes les informations qu’elle juge utile dans le cadre de cette affaire.

Depuis 2008, Saipem n’a pas remporté un seul marché en Algérie. L’année à laquelle, elle a été accusée, faut-il le rappeler, d’avoir payé des pots-de-vin de l’ordre de 197 millions d’euros pour les sept (7) contrats qu’elle a pu décrocher.

Le Directeur exécutif dudit groupe, Stefano Cao, avait déclaré, il y a quelques jours, que son  entreprise participera prochainement aux appels d’offres pour gagner des projets en Algérie, qui constitue à ses yeux, un pays important pour Saipem. Pour lui, l’entreprise retrouvera des couleurs et va rebondir dans les années à venir.

Hassen Houicha / Traduit par: Moussa. K.

https://goo.gl/1UMZzZ
Algérie Saipem Sonatrach

En relation

  • Quand Naïma Salhi menace Benghabrit!

    La présidente du Parti de l’équité et de la proclamation (PEP), Naïma Salhi a déclaré la guerre à la ministre de l’Education nationale, Nouria Benghabrit. D’ailleurs,…

    • 2079 inlt
    • 1
0 تعليق
  • الأحدث
  • الأقدم

لا يوجد أي تعليق, كن أول من يعلق!

close
close